aimer schizophrène

Schizophrénie, peut-on aimer lorsque l’on est atteint de cette maladie ?

La schizophrénie est une maladie handicapante pour la vie quotidienne et surtout la vie sociale. Cependant, grâce aux traitements, il est possible de construire des relations amicales, ainsi qu’amoureuses.

L’entourage déterminant pour surmonter la schizophrénie

La schizophrénie est une maladie mentale chronique qui connaît des périodes de manifestations plus ou moins aiguës, puis des temps de rémission. Malgré les traitements, le schizophrène conserve une certaine fragilité et il doit pouvoir compter sur son entourage pour surmonter les poussées de la maladie.

Équilibre entre relations sociales et isolement

Un schizophrène doit pouvoir s’isoler parfois pour calmer son stress et faire le point. Les relations amoureuses sont possibles, mais son partenaire doit lui laisser une certaine liberté pour éviter la pression qui conduit à des rechutes.

 

L’organisation de la vie quotidienne du schizophrène

 

La plupart des schizophrènes réagissent bien aux traitements médicamenteux, ainsi qu’aux nouveaux traitements à base de courants magnétiques. Ils peuvent ainsi mener une vie à peu près normale, être autonomes, travailler et surtout mener une vie sociale et amoureuse. L’organisation de leur vie quotidienne s’avère capitale pour maintenir l’équilibre nécessaire.

Le suivi du traitement médicamenteux

Le schizophrène doit suivre de façon scrupuleuse son traitement, même lorsqu’il se sent bien. S’il ressent de la lassitude relative à cette contrainte, son entourage doit se montrer intraitable pour l’obliger à prendre ses médicaments.

La thérapie indispensable

La thérapie est tout aussi importante que les médicaments. Le schizophrène doit suivre une psychothérapie individuelle ou une thérapie de groupe. Elle permet d’entraver les manifestations schizophrènes sur le court terme, comme sur le long terme.

Ni drogues ni alcool

La consommation de drogue ou d’alcool produit des effets désastreux sur le malade. Elle favorise les rechutes, accroît les effets secondaires et annule l’effet des médicaments.
Notez que le cannabis est l’un des éléments principaux dans le déclenchement de la schizophrénie chez les adolescents qui en fument.

Un emploi du temps structuré et équilibré

Un emploi du temps stable équilibre le schizophrène qui vit alors mieux ses relations sociales. Le patient doit dormir suffisamment, se lever et se coucher à heures fixes et prendre des repas réguliers.

 

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

Maladie d’Alzheimer : quelle évolution ?

• Schizophrénie : 5 conseils pour l’entourage