Transmission de l’hépatite C : quels sont les risques ?

Transmission de l'hépatite C : quels sont les risques ?

L’un de vos proches est atteint d’une hépatite C ? Vous avez peur d’être contaminé ? Vous souhaitez en savoir plus sur les risques de contamination ? Découvrez les conseils de notre médecin… 

E. a posé la question suivante :

« bonjour, je suis aide à domicile et je dois intervenir chez une personne dépendante. Mon employeur m’a prévenue la semaine dernière que cette personne avait une hépatite C depuis peu et depuis j’ai peur d’aller chez elle ? Pouvez-vous m’en dire plus sur l’hépatite C (symptômes, risques, etc.) mais aussi sur sa transmission ? Merci d’avance docteur »

Voici la réponse de notre médecin :

Bonjour,

Votre question est intéressante car nous rencontrons souvent cette inquiétude sur la transmission du virus de l’hépatite C en milieu professionnel.

Il vous faut savoir que l’hépatite C est un virus qui s’attaque directement aux cellules du foie et que l’on retrouve dans le sang de la personne infectée. Aucun vaccin n’est disponible sur le marché pour contrer ce virus. Les conséquences peuvent être très graves et prendre la forme d’une cirrhose ou d’un cancer du foie.

L’hépatite C ne se transmet que par le contact direct du sang et donc souvent par l’intermédiaire d’une seringue. Il faut donc une injection et une aiguille, c’est là le seul mode de transmission dans votre cas de figure.

Par conséquent, si vous ne partagez aucune injection avec le malade à savoir que vous ne vous piquez pas avec une aiguille qu’il aurait préalablement utilisée, vous ne risquez rien.

Les contacts physiques et la salive ne sont quant à eux pas un mode de transmission du virus de l’hépatite C. A titre de prévention, évitez de partager des objets personnels dits d’hygiène avec le malade (comme un rasoir, un coupe-ongles, etc.).

En pratique, seuls les toxicomanes se contaminent en échangeant leurs seringues.

Dans votre cas donc, rassurez-vous, vous n’avez aucune inquiétude à avoir !
Bonne journée et bonne continuation.

Dr Wilfrid ECUER


 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à nos médecins ?

A vous de jouer !

Poser une question à nos médecins


Partagez sur :