La sexualité après une opération de la prostate

La sexualité après une opération de la prostate

Vous ou votre compagnon avez subi une opération de la prostate ? Vous constatez depuis une baisse de votre libido ? Cela peut-il être dû à l’opération ? Nos médecins vous répondent…

A. a posé la question suivante :

« Bonjour, J’ai depuis 2 mois un ami qui a subi une opération de la prostate. Il n’a pas de problème d’érection mais il n’arrive pas à l’orgasme (sauf une fois). Cela peut-il être lié à son opération ?
Cela commence à créer une tension chez moi car il “s’acharne” pour y arriver et cela m’épuise. Il me dit que cela lui pose question, comme si dans les autres relations qu’il avait eues avant notre rencontre, il n’y avait pas eu ce problème. Pourtant aucune de ces relations n’ont duré et je me demande si le problème n’existait pas déjà et que par “fierté”, il ne voulait pas m’en parler. Mais si c’est le cas, je trouve grave qu’implicitement, il me rende responsable de la situation. Je ne peux pas parler de ça à mon médecin car cela me gêne, nous nous connaissons trop, et je ne lui parle pas de ma vie de femme.
Merci de venir à mon aide. Cordialement » 

Voici la réponse de notre médecin : 

Bonjour Madame,

Il est difficile de vous répondre avec précision car il manque des éléments concernant l’intervention pratiquée (s’agit-il d’une prostatectomie totale, partielle, d’une intervention assistée par robot ou avec chirurgien ?).

De plus, il convient d’être précis sur les termes. Le mot orgasme fait référence à la notion de plaisir, à ne pas confondre avec l’éjaculation, qui relève uniquement de l’excitation et qui survient lorsque celle-ci atteint une certaine intensité et ne peut plus être contrôlée par le partenaire masculin. Il m’apparaît important de le préciser car il existe souvent une confusion pour les femmes entre orgasme et éjaculation. Cela peut avoir un impact sur la perception de la situation et aboutir à des difficultés de communication dans un couple pourtant volontaire, soucieux de résoudre “à deux” le problème.

Quoiqu’il en soit, une intervention sur la prostate peut avoir des répercussions qui peuvent effectivement correspondre à la situation que vous décrivez.

D’une part, il peut apparaître en post opératoire une baisse de la libido.

D’autre part, il peut survenir une éjaculation rétrograde (c’est-à-dire que le sperme circule “à contre sens” et remonte vers la vessie au lieu d’aboutir à la sortie de la verge), voire pas d’éjaculation du tout (on parle alors d’anéjaculation).

Enfin, des douleurs post chirurgicales, d’origine mécanique, comme après n’importe quelle opération ou une incontinence urinaire, difficile à avouer et éventuellement accentuées lors des rapports sexuels, peuvent se produire.

Comme vous le voyez, il existe plusieurs complications de la chirurgie de la prostate, fréquemment décrites, sans pour autant être systématiques.

A cela s’ajoute une dimension psychologique, soit parce que votre ami ne s’attendait pas à une complication post opératoire et a lui-même besoin d’explications et d’être rassuré, soit parce que le problème est plus ancien, comme vous l’envisagez…

Dans tous les cas, une consultation avec l’urologue est nécessaire, pour déterminer si l’origine première est mécanique ou pas et quelle possibilité thérapeutique est envisageable.

Il sera toujours possible, par la suite, de consulter un sexologue, seul et/ou à deux, si l’opération est hors de cause.

Je vous encourage à aborder plus ouvertement le sujet avec votre ami et à échanger sur votre inconfort. Des relations intimes harmonieuses participent au bon équilibre et à la pérennité d’une vie de couple. Pour autant la communication sur la sexualité n’est pas toujours aisée au sein même du couple.

Docteur Frédéric KABALU


 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à nos médecins ?

A vous de jouer !

Poser une question à nos médecins


 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Cancer de la prostate : dépistage et traitements

•  Cancer de la prostate : quels sont les traitements ?

Partagez sur :