défibrillateur utilisation

Dans quels cas utiliser un défibrillateur cardiaque ?

Les autorités sanitaires répertorient chaque année en France entre 40 000 et 50 000 personnes victimes d’une mort subite, faute d’avoir bénéficié des premiers secours. Le choc électrique produit par un défibrillateur cardiaque permet de sauver de nombreuses vies, en attendant que les équipes de secours interviennent. C’est la raison pour laquelle les établissements publics et privés doivent s’équiper d’un DAE — Défibrillateur Automatisé Externe comme peut le proposer notre partenaire Défibrillateur Center.

Comment reconnaître une victime d’un malaise cardiaque ?

Tout le monde est susceptible d’être victime d’un malaise cardiaque, sans distinction d’âge ou de sexe. Toutefois, certains profils sont plus touchés que d’autres. Les principaux facteurs aggravants sont :

  • le tabagisme
  • l’hypertension artérielle
  • le diabète
  • l’obésité
  • une faible consommation de fruits et légumes
  • un faible niveau d’activité physique
  • la consommation d’alcool.

L’usage du défibrillateur ne doit intervenir que dans un cas d’arrêt cardiaque avéré, avec une victime ne donnant aucun signe de vie : elle ne parle pas, ne bouge pas et ne respire pas. Une victime de crise cardiaque se trouve en état de mort apparente.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur automatisé externe ?

Le défibrillateur automatisé externe est un dispositif médical permettant la réanimation de victimes d’arrêt cardiaque. Il augmente significativement les chances de survie.
Lorsque le cœur s’arrête de battre, on dit qu’il fibrille. Le principe du défibrillateur consiste à délivrer un choc électrique au niveau du cœur par l’intermédiaire des électrodes, afin de resynchroniser l’activité électrique cardiaque.

Comment fonctionne le défibrillateur ?

Le défibrillateur est lié à une assistance locale. La personne pratiquant l’aide doit le mettre en marche et poser les électrodes sur la poitrine de la victime en suivant les instructions vocales. Les secours doivent être appelés parallèlement.
La loi autorise deux types de défibrillateurs qui analysent automatiquement l’activité électrique du myocarde et décident du choc qui doit être délivré :

  • le défibrillateur semi-automatique délivre le choc électrique lorsque l’utilisateur appuie sur un bouton à la demande de l’appareil
  • le défibrillateur automatique délivre automatiquement le choc, sans intervention de l’utilisateur.

 

La mise en place du défibrillateur

Le défibrillateur doit être utilisé alors que la victime repose sur une surface sèche. Si vous devez la déplacer, vous devez faire preuve d’une extrême délicatesse. L’appareil ne doit pas non plus reposer sur une surface métallique qui serait conductrice du courant et le rendrait alors inefficace.
Un dessin sur les pastilles des électrodes vous indique où les coller. L’une se place au-dessous de la clavicule droite, l’autre sur le côté gauche du thorax, juste au-dessous de l’aisselle. La peau doit être sèche pour faciliter l’adhérence.

Le guide vocal vous indique ensuite la marche à suivre. Il lance une analyse, puis se déclenche s’il est automatique ou vous demande d’appuyer sur le bouton s’il est semi-automatique. Vous devez vous écarter de la victime au moment du choc. Si vous la touchez, vous risquez de prendre une décharge, mais aussi de diminuer l’intensité reçue par la victime qui n’en recevra pas son intégralité.
Le défibrillateur renouvelle son analyse et vous indique s’il est nécessaire de recommencer.

 

Une formation est-elle nécessaire pour le manipuler ?

 

utiliser un défibrillateur

Par décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 relatif à l’utilisation des DAE, toute personne, même non-médecin, est habilitée à utiliser un DAE, quel que soit son âge.
Il n’existe donc pas d’obligation de formation. Néanmoins, il est recommandé à tout citoyen de se former aux gestes de premiers secours en général et à l’utilisation du défibrillateur en particulier. Les organismes de formation agréés à dispenser des formations de premiers secours proposent des stages tout au long de l’année. Lorsque vous vous équipez d’un défibrillateur, votre fournisseur vous propose généralement la formation qui l’accompagne.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Prévenir les maladies cardiovasculaires

•  10 dépistages conseillés aux seniors