Test mémoire
Le test de mémoire MMSE ou test de Folstein

Le mini-mental state examination (MMSE), également appelé MMS ou test de Folstein, évalue la cognition et la mémoire d’une personne. Il est réalisé par un psychiatre ou par un neurologue en cas de suspicion de démence ou de maladie d’Alzheimer. De plus amples informations sur le test MMSE.

En quoi consiste le test MMSE ou test de Folstein ?

L’examen mental comporte 30 questions évaluant plusieurs capacités comme :

  • l’orientation spatiotemporelle (date, saison, lieu, adresse…) ;
  • l’attention (calcul mental) ;
  • l’apprentissage et la mémoire (retenir 3 mots, les restituer après un laps de temps) ;
  • la transcription (plier une feuille selon l’indication du médecin) ;
  • le langage et l’identification (répéter une phrase, nommer des objets montrés) ;
  • la praxie constructive (reproduire des formes géométriques).

Le test tient également compte de l’origine socioculturelle et du niveau d’études de la personne.

Lors d’une consultation, le médecin interroge son patient et chronomètre l’entretien. Chaque bonne réponse confère 1 point au patient. Une réponse erronée ou imprécise ne lui rapporte aucun point. Le score maximal est de 30 points.

Que peut-il mettre en évidence ?

Selon la Haute Autorité de Santé, un score égal ou inférieur à 24 points signale des difficultés et invite le médecin à poursuivre les investigations. En effet, le test MMSE ou test de Folstein ne permet pas de poser un diagnostic précis. Il s’apparente davantage à un outil d’orientation pour le praticien.

Ce dernier envisage une démence de type Alzheimer lorsque le patient présente des difficultés sur les questions mettant en jeu la mémoire. Le praticien s’oriente plutôt vers un syndrome frontal ou une démence sous-corticale lorsque les erreurs proviennent des exercices qui requièrent de l’attention. Afin de confirmer l’hypothèse, le professionnel de santé pratique d’autres tests et examens.

 

Sur le même sujet :