Fonctionnaires retraités : obtenir l’aide au maintien à domicile

Fonctionnaires retraités : obtenir l’aide au maintien à domicile

L’aide au maintien à domicile est une aide de l’Etat aux personnes en perte d’autonomie. Les personnes ayant travaillé dans la fonction publique peuvent en bénéficier sous certaines conditions. Quelles sont ces conditions ? En quoi consiste l’AMD ? Le blog Maintien à domicile vous répond. 

Qu’est-ce que l’aide au maintien à domicile ?

Les retraités du régime général, les retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière ainsi que les agents non titulaires de l’Etat, peuvent bénéficier d’une aide au maintien à domicile par la CNAV, la CNRACL ou l’IRCANTEC en cas de perte d’autonomie. En revanche, pour les retraités de la fonction publique, rien n’avait été prévu en ce sens. L’AMD est adaptée aux besoins spécifiques de chaque senior en perte d’autonomie. On prend alors en compte son cadre de vie, son état de santé mais aussi son isolement (tant physique qu’humain).

L’aide au maintien à domicile est une prise en charge financière qui permet aux fonctionnaires retraités d’accéder à divers services :

  • le plan d’action personnalisé permet de bénéficier d’une aide ménagère ou humaine à domicile ou pour sortir du domicile, d’actions qui permettent de sécuriser le logement du senior, de soutien en cas de retour d’hospitalisation et de divers problèmes ponctuels.
  • l’aide « habitat et cadre de vie » permet, quant à elle, d’assurer un maintien à domicile via des travaux d’aménagement ou l’achat et la pose de matériel permettant au senior de rester chez lui.

Quelles sont les conditions pour obtenir l’AMD ?

Comme évoqué précédemment, l’aide au maintien à domicile s’adresse dorénavant également aux fonctionnaires retraités. Il existe bien évidemment certains critères pour bénéficier de l’AMD :

  • il faut que le régime principal de retraite des personnes concernées soit le régime des pensions civiles de l’Etat
  • il faut être âgé d’au moins 55 ans et la perte d’autonomie doit correspondre au niveau de dépendance GIR 5 ou 6 établi par la grille nationale AGGIR.

L’aide au maintien à domicile est accordée sous conditions de ressources et prend en charge une partie des frais engendrés pour améliorer le quotidien des seniors en perte d’autonomie. Il est alors tenu compte d’un plafond selon les revenus du ménage et non uniquement de la personne concernée.

Par exemple, dans le cadre d’un plan d’action personnalisé, lorsque les ressources mensuelles d’un ménage sont inférieures à 1 451 euros, alors l’AMD correspond à 90% des dépenses engendrées. Pour un revenu entre 1 819 et 1 921 euros, l’AMD ne représente plus que 49% des dépenses. Le plafond d’aide est fixé à 3 000 euros.

Pour l’aide « habitat et cadre de vie », pour la première tranche, l’aide correspond à 65% des travaux. Pour la dernière tranche, elle représente 37%. A noter que la plafond d’aide est fixé à 3 500 euros.

Comment obtenir cette aide d’Etat pour la perte d’autonomie ?

Les personnes concernées doivent constituer un dossier et l’adresser à la CARSAT (caisse d’assurance retraite et de santé au travail). Vous pouvez contacter le 3960 pour en savoir plus.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Retraite anticipée et handicap : ce qui change en 2017

 Comment calculer le montant de sa retraite ?

 

Partagez sur :