5 choses à savoir sur l’assurance dépendance

5 choses à savoir sur l’assurance dépendance

Bien que vous soyez encore en forme, avec l’âge certaines activités deviennent plus difficiles à réaliser. Vous commencez à réfléchir et à organiser les années à venir ? Vous souhaitez vous renseigner sur l’assurance dépendance et les garanties que propose ce type de contrat ? En quoi consiste cette assurance ? Comment y souscrire ? Quand et comment bénéficier de ses engagements ? Le blog Maintien à domicile répond aux 5 questions les plus courantes. 

Qu’appelle-t-on une personne dépendante ?

Une personne dépendante est une personne qui rencontre des difficultés ou une incapacité ponctuelle ou permanente à effectuer seule les gestes de la vie courante. Se laver, s’habiller, manger ou se déplacer sont des actes impossibles à réaliser sans l’assistance d’un tiers. Dès lors, comment gérer cette dépendance et les coûts financiers qu’elle engendre ?

Cliquez ici pour comprendre le fonctionnement de la grille AGGIR, qui évalue la perte d’autonomie dans l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne des personnes dépendantes.

Pourquoi souscrire une assurance dépendance ?

Face à la perte d’autonomie, vous ou vos proches êtes généralement amenés à engager une aide à domicile, à réaliser des travaux d’aménagement du domicile ou à prendre contact avec un établissement spécialisé.

L’assurance dépendance permet, entre autres, de constituer un patrimoine afin de financer ces différents postes de dépenses ainsi que les soins et services liés à la perte d’autonomie.

Face aux aléas de la vie et notamment aux conséquences de la vieillesse, le contrat dépendance est une garantie pour les proches et la famille, un gage de sécurité et un soutien financier important.

Que couvre une assurance dépendance ?

Tout dépend du type de contrat d’assurance dépendance souscrit. Le contrat peut par exemple proposer des garanties différentes selon que la dépendance soit partielle ou totale.

La dépendance totale est reconnue dès lors qu’une personne n’est plus en mesure de réaliser seule au moins trois des quatre actes ordinaires de la vie quotidienne, à savoir s’alimenter, se laver, se déplacer et enfin s’habiller sans aide extérieure.

Dans le cas d’une dépendance partielle, c’est généralement le contrat qui précise les critères et limites exactes de la perte d’autonomie.

Que faut-il savoir avant de souscrire un contrat d’assurance dépendance ?

Vous venez de souscrire un contrat d’assurance dépendance ? Concrètement, cela signifie que vous verserez chaque mois des cotisations dont le montant dépend des garanties souscrites. Plus les risques couverts sont nombreux, plus les cotisations seront importantes. De même, plus l’assuré est âgé, plus le montant des cotisations sera élevé.

Si une perte d’autonomie est médicalement constatée, votre contrat d’assurance vous garantit alors le versement d’une rente dont le montant varie selon les modalités prévues par le contrat.

Quels sont les types de contrat proposés ?

Il existe deux types de contrat : le contrat à fonds perdus et à l’inverse le contrat d’assurance dit d’épargne. Dans le premier cas, si l’assuré ne rencontre pas de perte d’autonomie et n’est donc pas dépendant de son entourage ou d’une aide extérieure, les cotisations sont versées à perte.

Pour choisir la formule adaptée à votre situation, pensez à vérifier la définition et le niveau de dépendance pris en compte par le contrat. Dans tous les cas, prenez le temps de lire avec la plus grande attention votre contrat avant de signer. N’hésitez pas à demander l’aide et les conseils de votre entourage avant de prendre une décision définitive, surtout si vous optez pour un contrat à fonds perdus.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  La mise sous tutelle pour un proche âgé

•  Aménagement du domicile : focus sur l’escalier !

 Gare aux chutes : nos conseils pour les éviter

  La téléassistance : le contact à tout moment

  Perte d’autonomie : quelles solutions d’hébergement ?

Partagez sur :