La vaccination des seniors, indispensable ou superflue ?

vaccins seniors

Il est important, à tout âge, de prendre soin de sa santé. Un moyen pour éviter d’être malade ? Le vaccin !

Pourquoi la vaccination des seniors est-elle importante ?

  • L’efficacité clinique de la vaccination n’est plus à prouver : elle protège de l’infection, prévient des complications et diminue le nombre de décès dus aux maladies. 
  • Les personnes âgées développent une plus grande sensibilité aux infections : en effet, l’immunité naturelle du corps diminue avec l’âge.
  • La séroconversion (phase d’une maladie infectieuse durant laquelle les anticorps apparaissent dans le sang) est plus longue chez les personnes âgées que chez les plus jeunes. De ce fait, il est important d’être vacciné afin de produire les anticorps nécessaires à combattre la maladie.
  • La vaccination est une question de santé publique : elle permet l’éradication de certaines maladies et protège la population de pathologies importées d’autres pays du monde.

Ces différentes raisons font de la vaccination des seniors un acte médical important. Faisons maintenant un tour d’horizon des vaccins recommandés par le Haut Conseil de Santé Publique.

Les trois vaccins « universels » : DTP

Trois vaccins sont aujourd’hui automatiquement administrés aux enfants et exigent des rappels tous les 10 ans ceux-ci sont particulièrement recommandés pour les personnes de plus de 65 ans :

  • Diphtérie : la diphtérie est une maladie infectieuse contagieuse découverte en 1826, dont les principaux symptômes sont une infection des voies respiratoires et du nez. Cette maladie a disparu de France depuis 1989, mais persiste en Europe de l’Est, en Afrique et en Asie. Elle n’est pas éradicable et fait l’objet d’une obligation de vaccination depuis 1938. Malheureusement, deux tiers des personnes de plus de 65 ans ne sont pas protégés.
  • Tétanos : le tétanos est une maladie infectieuse aiguë, grave et potentiellement mortelle (pratiquement tous les cas de tétanos mortels ont été relevés dans les pays en voie de développement). C’est une maladie causée par l’infection d’une plaie, qui entraîne des contractions musculaires violentes et des spasmes. On recense moins de 30 cas par an en France, mais dont les trois quarts concernent des personnes de plus de 70 ans. 20% de ces cas entraînent des décès chez les personnes non protégées. Il existe une obligation de vaccination contre le tétanos depuis 1952, mais 70% des personnes âgées ne le sont pas.
  • Poliomyélite : aussi appelée malade de Heine-Medin ou simple polio, la poliomyélite est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse, qui entraîne uneméningite et s’accompagne, dans la moitié des cas, de lésion de la moelle épinière et d’une paralysie des membres inférieurs. La polio n’est pas une infection éradiquée et gagne du terrain en Afrique. Le dernier cas connu en France a été diagnostiqué en 1989. La population française n’ayant plus d’immunité naturelle contre la polio, la vaccination a été rendue obligatoire en 1964, mais 20% des personnes de plus de 50 ans ne le sont toujours pas.

Découvrez les vaccins recommandés pour les personnes âgéesQuelques autres vaccins recommandés

En plus des trois vaccins « universels » obligatoires chez les enfants et particulièrement recommandés pour les seniors, il existe d’autres maladies contre lesquels il est nécessaire de penser à se faire vacciner :

  • Pneumocoque : le pneumocoque (ou pneumococcie) est une bactérie dont le développement est favorisé par la présence de liquide organique (sang). Le pneumocoque est la principale cause des méningites bactériennes et des pneumonies, et un des principaux agents des otites. On compte environ 130 000 cas par an, qui engendrent de 6 000 à 13 000 décès. 40 % des cas touchent les personnes de 65 ans et plus. Il n’existe pas de recommandation officielle de vaccination, mais les personnes âgées, diabétiques ou souffrant d’insuffisance cardio-respiratoire sont dessujets à risque. De plus, le vaccin contre le pneumocoque est à mettre en association avec le vaccin grippal.
  • Grippe : la grippe est une maladie infectieuse fréquente et contagieusetouchant les oiseaux et les mammifères. Elle sévit en mode épidémique saisonnier, essentiellement à l’automne ou en hiver. Les principaux symptômes sont la fièvre, la toux, accompagnés d’une pharyngite. Certaines complications apparaissent chez les cas les plus sensibles, comme une pneumonie, ou encore une déshydratation, qui peuvent être malheureusement fatales. Le vaccin contre la grippe est vivement recommandépar le personnel de santé pour les personnes de plus de 65 ans, spécifiquement pour celles qui séjournent en établissement de santé, dans lequel le risque de contaminationest plus grand. Le vaccin nécessite d’être administré tous les ans, à cause de lamutation du virus, durant les mois de septembre et octobre, avant les grandes épidémies de grippe.
  • Zona : le zona est une infection de la peau due au même virus que celui de lavaricelle. L’infection peut se compliquer par des douleurs chroniques et invalidantes. Les personnes âgées de plus de 80 ans ont 50% de chance de plus d’attraper le zona que les personnes plus jeunes. On comptabilise environ 230 000 cas de zona par an, dont 10 à 20% peuvent subir des complications. La vaccination des seniors contre le zona est donc fortement recommandée.
  • Coqueluche : La coqueluche est une infection respiratoire bactérienne, d’évolution longue et très contagieuse. Les principaux symptômes sont la toux, l’éternuement et la fièvre. La coqueluche est en recrudescence, mais il est nécessaire de rappeler que ce n’est pas uniquement une maladie infantile ! La vaccination est donc recommandée et nécessite un rappel tous les dix ans.

La vaccination, contrairement aux idées reçues, n’est pas uniquement réservée aux enfants. Il est important d’être vacciné, à tout âge et particulièrement lorsque l’on est plus fragile. N’hésitez pas à contacter votre médecin traitant pour vérifier que vous êtes à jour dans vos vaccins. Vous serez ainsi à l’abri de ces maladies et donc plus tranquille !

Pour plus d’informations sur la vaccination des séniors, n’hésitez pas à consulter la page du Ministère de la Santé, en cliquant ici !

Partagez sur :