Tout savoir sur l’AIT ou « mini AVC »

Tout savoir sur l'AIT

L’accident ischémique transitoire (AIT), ou attaque cérébrale est un mini-accident vasculaire cérébral (AVC).  Il est parfois annonciateur d’un futur accident vasculaire cérébral. Comment le reconnaître? Comment réagir ? Le blog Maintien à domicile vous aide à anticiper. 

AIT : qu’est-ce que c’est ?

L’AIT est un accident ischémique transitoire. On le nomme également ICT (ischémie cérébrale transitoire). Si l’on en parle peu, l’AIT touche pourtant environ 30 000 personnes en France chaque année. Cet accident doit être pris en charge dans les meilleurs délais. En effet, un AIT mal traité entraîne dans 5% des cas un AVC dans les 48h et dans 10% des cas un AVC dans la semaine.

Comment reconnaître l’AIT ?

L’AIT est un accident qui ne laisse pas de séquelles. Pour autant, lorsqu’il intervient, on reconnaît rapidement les signes d’un mini AVC. La personne peut alors développer une difficulté à bouger ses membres d’un côté et voir la moitié de son visage se figer. Parfois elle ressent une difficulté à voir avec l’œil situé du côté touché par ce mini AVC. En outre, on reconnaît une personne victime d’un AIT à sa difficulté à s’exprimer. Si vous reconnaissez ces signes sur l’un de vos proches, il est impératif d’appeler les secours tout de suite (composez le 15).

Quelle prise en charge pour un AIT ?

Comme évoqué précédemment, un AIT non pris en charge directement peut rapidement entraîner un AVC. Pour limiter les risques, la prise en charge doit être immédiate afin qu’un scanner ou un IRM puisse déterminer la présence éventuelle de lésions cérébrales voire d’une hémorragie cérébrale. Un traitement à base d’aspirine pourra être délivré le cas échéant.

Comment éviter d’être victime d’un mini AVC ?

Dans l’absolu, il n’y a pas de « profil type » pour être touché par un mini AVC. Pour autant, une bonne hygiène de vie peut limiter les risques. Cela passe notamment par une surveillance de la pression artérielle, du cholestérol ou de la glycémie. Il est plus que conseillé d’avoir une activité physique d’au moins 30 minutes par jour, de limiter l’alcool et le tabac, de manger équilibré et de limiter le sel, etc. De fait, l’AIT peut résulter d’une sténose carotidienne, à savoir la réduction de la taille de l’artère carotide en raison de la présence massive de graisses, voire de troubles cardiaques.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• AVC : les gestes de premiers secours

• AVC : prise en charge et rééducation

 Bien vivre après un deuxième AVC

 

Partagez sur :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>