MAD, SAD et HAD : quelles différences ?

Hospitalisation-soins-maintien-à-domicile

L’hospitalisation, les soins et le maintien à domicile sont des modes de prises en charge, médicales ou non, permettant aux personnes âgées, malades, dépendantes ou handicapées de continuer à vivre chez elles. Quelles sont les différences entre l’hospitalisation, les soins et le maintien à domicile ? Qui se charge de dispenser les soins ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Le blog Maintien à domicile vous répond et vous informe.

Le vieillissement de la population entraîne une augmentation des besoins de soins de santé, notamment chez les personnes âgées. Pour y répondre, l’hospitalisation, les soins et l’aide à domicile sont des solutions qui permettent d’éviter un séjour, parfois long, dans un établissement et ce, tout en bénéficiant d’une prise en charge adaptée.

L’hospitalisation à domicile (HAD)

L’hospitalisation à domicile permet de raccourcir, voire d’éviter un séjour en établissement hospitalier. Elle concerne principalement la cancérologie, les soins périnataux et les soins palliatifs. Dans le cadre d’une hospitalisation à domicile, une équipe pluridisciplinaire assure la prise en charge médicale du patient, sous la direction d’un médecin coordinateur. Seul un médecin hospitalier ou un médecin traitant peut décider, selon l’état de santé du patient, de l’orienter vers une structure d’hospitalisation à domicile. C’est également lui qui en fait la demande.

L’hospitalisation à domicile est prise en charge par l’Assurance Maladie et les complémentaires santé, selon les mêmes conditions qu’en cas de séjour en établissement hospitalier. Les organismes proposant l’hospitalisation à domicile peuvent être publics, privés, autonomes ou non. Ils sont certifiés par la Haute Autorité de Santé, au même titre que les établissement hospitaliers classiques. Pour obtenir davantage d’informations sur l’hospitalisation à domicile cliquez ici.

Les soins à domicile (SAD)

Les soins à domicile désignent l’ensemble des soins médicaux et paramédicaux effectués au domicile des patients. Dans la majorité des cas, ils sont assurés par des service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) ou par des infirmiers libéraux, répartis sur l’ensemble du territoire. Le suivi des patients en situation de dépendance ou atteints de maladies chroniques, la surveillance au retour d’hospitalisation mais aussi la réalisation de pansements et de prélèvements constituent les soins à domicile les plus fréquemment prodigués. D’autres actes paramédicaux, tels que la kinésithérapie et l’orthophonie, peuvent également être effectués dans le cadre des soins à domicile.

Les soins à domicile sont pris en charge par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé du patient. Toutefois, le montant du remboursement peut varier selon le conventionnement du SSIAD ou de l’infirmier et le type de soins dispensés, c’est notamment le cas pour les actes paramédicaux. Comme pour l’hospitalisation à domicile, c’est le médecin qui établit la demande de soins à domicile et rédige la prescription. Le patient peut ensuite choisir de faire appel à un service de soins infirmiers à domicile, s’il remplit les critères pour en bénéficier, ou de prendre directement contact avec un infirmier libéral. Pour faciliter ses recherches, il existe de nombreux annuaires permettant de trouver une infirmière.

Le maintien à domicile (MAD)

Le maintien à domicile est proposé par des organismes de services à la personne. Il s’agit d’une prestation permettant aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées de bénéficier d’un accompagnement dans la réalisation des gestes et activités du quotidien. Assurées par des auxiliaires de vie, les prestations de maintien à domicile incluent, entre autres, l’aide à la toilette, la préparation des repas, l’aide aux courses et l’entretien du domicile.

Les soins médicaux ne peuvent être dispensés dans le cadre des prestations de maintien à domicile. Le rôle des auxiliaires de vie est de répondre aux besoins d’hygiène et de confort, tout en contribuant à lutter contre l’isolement des personnes seules ou fragilisées. Par ailleurs, plusieurs aides financières existent afin de permettre aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées de pouvoir bénéficier d’heures de maintien à domicile. Pour réaliser une simulation et estimer le montant des aides financières dont vous pouvez bénéficier, cliquez ici.

L’hospitalisation, les soins et le maintien à domicile représentent une alternative aux prises en charge dispensées en établissement. En effet, ces solutions permettent aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées de continuer à vivre chez elles, dans un environnement sécurisant, tout en bénéficiant de l’attention et des soins dont elles ont besoin.

Partagez sur :