Appareil auditif et assistant d’écoute : quelles différences ?

Appareil auditif

En vieillissant, nombreux sont les séniors qui rencontrent des problèmes d’audition. Pour remédier à cela, il existe diverses solutions telles que les appareils auditifs et les assistants d’écoute. Mais concrètement, quelle est la différence entre ces produits ? Le blog Maintien à domicile vous répond.

Qu’est-ce qu’un appareil auditif ?

Afin de bien comprendre la différence entre ces deux accessoires, commençons par définir ce qu’est un appareil auditif. Ce dernier est un dispositif médical prescrit par un ORL. Il est fabriqué sur-mesure pour s’adapter à la morphologie du patient mais aussi au niveau sonore nécessaire pour qu’il puisse entendre correctement ce qui se passe autour de lui. Le réglage et le contrôle sont réalisés par un audioprothésiste afin d’adapter au mieux l’appareil. Cette prothèse auditive est pensée pour favoriser l’écoute, tout en atténuant au maximum les bruits dérangeants. Enfin, il s’agit d’un accessoire qui est en partie pris en charge par la Sécurité sociale et par certaines mutuelles.

Assistant d’écoute, un dispositif non médical

La différence fondamentale entre l’appareil auditif et l’assistant d’écoute réside dans le fait que ce dernier n’est pas un dispositif médical. Certes, il est possible de l’acheter en pharmacie mais il ne nécessite pas de prescription. Par ailleurs, ce matériel ne fait pas l’objet d’un suivi obligatoire et ne s’adapte pas à l’audition du patient puisque qu’aucun réglage n’est possible (si ce n’est un contrôle du volume).
L’assistant d’écoute n’est alors utile que pour les pertes auditives légères. En effet, il amplifie le son quel qu’il soit, même le plus perturbant, tandis que l’appareil auditif sait sélectionner les bruits « utiles ». N’étant pas un dispositif médical, l’assistant d’écoute n’est remboursé ni par la Sécurité sociale, ni par la complémentaire santé.

Quel appareil choisir ?

L’assistant d’écoute pourra vous accompagner en cas de perte légère de vos facultés auditives. Vous entendrez mieux les personnes qui vous parlent et n’aurez plus besoin d’augmenter à outrance le son de la télévision.
En revanche, pour une perte auditive plus importante, nous vous recommandons de consulter un ORL, qui saura vous conseiller l’appareil le plus efficace et adapté à votre déficit auditif.
Sachez que les prothèses auditives sont prises en charge par l’Assurance Maladie sur prescription médicale et à condition qu’elles appartiennent à une catégorie inscrite sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables par l’Assurance Maladie. Aussi, la prise en charge varie en fonction de votre âge et votre handicap.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Comment soigner les acouphènes ?

• Prothèses auditives : le coût d’une bonne écoute

Partagez sur :