Prothèses auditives : le coût d’une bonne écoute

Prothèses auditives : le coût d'une bonne écoute

Besoin d’augmenter le volume quand vous regardez la télévision ? Vos proches doivent parler de plus en plus fort pour se faire entendre ? Vous faites peut-être partie des 5 millions de Français souffrant de déficience auditive (soit 1 personne sur 4 après 60 ans). Ne restez pas isolé du reste du monde ! Une prothèse vous permettra non seulement de mieux entendre mais aussi de garder un lien avec vos proches tout en menant une vie sociale normale. Dès lors, quel modèle de prothèse auditive choisir ? Quels sont les critères d’une aide audio de qualité ? Quel est le prix des prothèses auditives ? Découvrez nos conseils pour rester à l’écoute ! 

Qui prescrit la prothèse auditive ?

Première étape obligatoire : dès les premiers signes d’une mauvaise audition (hausse du volume, baisse d’attention), consultez un médecin ORL qui va diagnostiquer le type et le degré de surdité dont vous souffrez. Le praticien vous prescrira alors une ordonnance et vous orientera vers un audioprothésiste. Des tests complémentaires seront alors effectués pour bien distinguer quelle prothèse auditive sera la mieux adaptée à votre handicap.

Toutes les prothèses auditives comprennent un micro, qui capte les sons extérieurs, un corps principal qui les analyse et les transforme ainsi qu’un haut-parleur qui restitue les sons.

Les prothèses auditives à l’heure numérique

Depuis 20 ans, les technologies numériques ont amélioré la performance des prothèses auditives, permettant de mieux distinguer, par exemple, la parole de votre interlocuteur quand vous êtes dans un lieu où le fond sonore risquerait de la brouiller (dans un restaurant par exemple).

Les formes de prothèses auditives varient en fonction des souhaits esthétiques, de confort, mais aussi selon les fabricants. Ainsi, il existe les prothèses intra-auriculaires (bien que discrètes, ce ne sont pas forcément les plus fiables), les intra-conques (qui débordent dans le pavillon auriculaire), les contours d’oreille et enfin les mini-contours, qui proposent une partie électronique plus petite reliée à un embout en forme de corolle. Avec un appareillage placé derrière l’oreille, contenant les processeurs, et relié à un embout qui va « transporter » le son jusqu’à votre conduit auditif, les contours d’oreille sont les prothèses auditives les plus répandues.

Le prix des prothèses auditives

Consultez différents audioprothésistes pour disposer de plusieurs devis et ainsi connaître le prix des prothèses auditives. Il s’agit avant tout de faire jouer la concurrence mais aussi de bénéficier, le cas échéant, de remboursements plus conséquents.

Ces devis (et les ordonnances de prescription) vous seront indispensables pour bénéficier d’une prise en charge, même réduite, par la sécurité sociale puis par votre mutuelle complémentaire.

Dans tous les cas, demandez aussi à bénéficier d’une période d’essai : inutile de faire l’acquisition d’une prothèse auditive qui ne vous donnera pas satisfaction et restera dans le tiroir de la table de nuit…

Les adultes sont remboursés par la sécurité sociale sur la base de 60 % d’un prix indicatif d’environ 200 euros. Le « reste à charge » est donc souvent de l’ordre de 1500 euros. Reste alors l’apport de votre complémentaire, et à ce niveau, tout dépend évidemment de votre contrat. Les études les plus récentes du Ministère de la Santé indiquent qu’en moyenne, les complémentaires remboursent jusqu’à 900 euros. Dans cette hypothèse, il vous faudra donc débourser au moins 400 euros, sans compter le coût des piles.

Depuis 2014, les assurés bénéficiant de la CMU peuvent espérer une prise en charge allant jusqu’à 700 euros sur le prix des prothèses auditives (le prothésiste devant alors se conformer à ce tarif).

Ne restez pas à l’écart du monde qui vous entoure (moins de 20 % seulement des malentendants ont une prothèse auditive). Bien entendre, c’est aussi bien s’entendre avec les autres !

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Début de surdité : quelle en est la cause ?

 Surdité : comment vaincre l’isolement ?

 Conseils pour mieux vivre sa déficience auditive ou sa surdité

Partagez sur :