L’essor des médecines douces : homéopathie, acupuncture…

L’essor des médecines douces : homéopathie, acupuncture…

Vous en avez assez de vous faire prescrire des montagnes de médicaments, pas toujours efficaces sur le long terme et dont les effets secondaires peuvent être gênants ? Pourquoi ne pas essayer les médecines douces ?

Depuis quelques années, les médecines douces séduisent un public de plus en plus large. Fréquemment utilisées en complément à la médecine dite « traditionnelle », elles attirent aussi les seniors qui ont de plus en plus recours aux médecines naturelles pour remédier à leurs problèmes de santé ou simplement pour améliorer le quotidien.

La médecine douce, qu’est-ce que c’est ?

Les médecines douces sont issues, pour la plupart, de pratiques et de traditions apparues au 19e siècle. Egalement qualifiée de médecine « parallèle » ou encore « complémentaire », la médecine douce a longtemps été mise de côté par le corps médical. Elle est cependant  de plus en plus prescrite en complément des traitements classiques et séduit aujourd’hui de plus en plus de patients. 

Les bienfaits de la médecine douce et de l'homéopathieLes médecines douces regroupent des centaines de pratiques et de méthodes différentes : acupuncture, médecine chinoise, hypnose, aromathérapie, homéopathie, etc. L’un des points communs à toutes ces pratiques est l’utilisation de produits naturels. Effectivement, contrairement à la médecine traditionnelle, les médicaments prescrits ne contiennent pas de substances synthétiques ou artificielles. La médecine douce est donc très orientée sur les remèdes que nous offre la nature : utilisation des plantes, des énergies, etc.

Homéopathie, acupuncture, ostéopathie, etc. : quelle formule adopter ?

Les pratiques de la médecine douce sont nombreuses et variées : il n’est pas forcément simple au premier abord de savoir vers quelle(s) pratique(s) se tourner. Voici quelques conseils pour trouver la formule qui correspond à vos attentes.

L’homéopathie ou le principe de similitude

Mise au point par un médecin allemand au 18ème siècle, elle est l’une des branches de la médecine douce qui compte le plus grand nombre d’adeptes. L’homéopathie s’appuie entre autre sur le principe de similitude, c’est-à-dire guérir une affection en prescrivant au patient des substances similaires à son mal afin que l’organisme puisse le combattre par lui-même.

Mais finalement, que peut-on soigner et soulager avec l’homéopathie ?

  • Les rhumes, les sinusites
  • Les allergies, l’eczéma, l’asthme
  • Les règles douloureuses et autres symptômes liés aux cycles menstruels
  • L’anxiété, le stress, la dépression

L’acupuncture : le concept des flux d’énergie

Les bienfaits de l'acupunctureL’acupuncture, pratiquée depuis des milliers d’années, est une branche de la médecine traditionnelle chinoise. Sa pratique repose sur la stimulation des énergies vitales par l’apposition sur le corps de fines aiguilles. Les aiguilles, placées sur des points précis de l’épiderme permettraient ainsi de favoriser la circulation des fluides énergétiques et d’harmoniser son énergie vitale, également appelée Qi.

Tout comme l’homéopathie, l’acupuncture peut être utile pour bien des maux. En voici quelques exemples :

  • Maux de tête, migraines
  • Douleurs aux articulations, arthrite, etc.
  • Mal de dos, de dents, etc.
  • Allergies

Il existe beaucoup d’autres pratiques et médecines alternatives. Les bienfaits de la médecine douce sont de plus en plus reconnus. Par exemple, l’ostéopathie permet de soulager les troubles fonctionnels (douleurs musculaires, osseuses, etc.) grâce entre autres, à des manipulations vertébrales.

Bien choisir son praticien : une étape essentielle

L’important avant de choisir l’une de ces options ainsi qu’un praticien, est dans un premier temps de bien se renseigner sur les pratiques de ce spécialiste afin d’éviter de tomber sur un charlatan peu scrupuleux. Nous vous conseillons par exemple de contacter directement les organismes suivants afin qu’ils vous orientent vers des praticiens qui sauront répondre à vos attentes :

Syndicat National des Médecins Acupuncteurs de France

Syndicat National des Médecins Homéopathes Français

Avant de sauter le pas, il est important de se rappeler que les bienfaits de la médecine douce sur la santé n’ont pas été prouvés et peuvent varier d’une personne à une autre. Elle peut cependant être un bon complément à la médecine traditionnelle. Le seul moyen de savoir si l’une de ces pratiques soulage vos maux, c’est d’essayer.

Partagez sur :