Les différents types de diabète

Les différents types de diabète

M. a posé la question suivante :

 « Bonjour, ma mère et ma sœur sont diabétiques, alors la question que je me pose est : est-ce que le diabète est héréditaire ? Je souhaiterai aussi avoir des renseignements sur les différents diabètes possibles ? Quels sont les risques ? Les traitements sont-ils toujours les mêmes ? »

Voici la réponse de notre médecin :

Le diabète, autrefois appelé « diabète sucré » par opposition au diabète insipide (qui n’a rien à voir avec le sucre dans le sang), se définit par l’existence de plusieurs glycémies consécutives au dessus de la norme.

Il est toujours lié à un déséquilibre des mécanismes de régulation du taux de sucre dans le sang (appelé glycémie), mais les causes ne sont pas les mêmes. On distingue ainsi différents types de diabète.

  • Le diabète de type I
  • Le diabète de type II
  • Le diabète gestationnel

Les différents types de diabète

Le diabète de type I

Le diabète dit de type I, lié à un déficit de sécrétion en insuline, existe dés la naissance, et est généralement diagnostiqué dans l’enfance. Le traitement repose sur l’insuline et le respect de recommandations alimentaires.

Le diabète de type II

Le diabète dit de type II est lié à une inefficacité de l’insuline sur les cellules (soit parce que l’insuline elle même est inefficace, soit parce que les récepteurs à insuline des cellules sont déficients). On parle aussi d’insulinorésistance ou de diabète insulinorésistant.

Cette forme se révèle tardivement, en général vers 50 ans, et souvent (mais pas toujours) chez des personnes en surpoids. Le traitement est hygiéno-diététique avant tout, et lorsque ça ne suffit pas, on administre des médicaments antidiabétiques oraux. Après une dizaine d’années d’évolution, un passage à l’insuline est souvent nécessaire.

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel, par définition transitoire, survient pendant la grossesse, mais peut parfois se prolonger et devenir un diabète permanent. Là aussi, le traitement est d’abord hygiéno-diététique, avec ajout d’insuline pendant la grossesse, lorsque le régime alimentaire ne suffit pas.

Le diabète  : une pathologie héréditaire ?

Il existe effectivement différentes composantes génétiques dans le diabète qui lui confèrent un aspect héréditaire. On a plus de risque d’avoir un diabète, quel qu’en soit le type (I, II ou gestationnel), lorsqu’il y a des membres déjà atteints dans la famille. Mais ce n’est pas une hérédité transmise systématiquement. On parle finalement plus de prédisposition familiale que d’hérédité.

Autrement dit, avoir deux sœurs et une mère diabétiques ne fait pas de vous une diabétique mais indique que vous avez un risque accru par rapport à la population générale, sans qu’il soit possible de le calculer en routine. D’autant que l’environnement (l’alimentation, la pratique ou non d’une activité physique), conditionnent aussi l’apparition ou non d’un diabète chez l’individu à risque.

Au regard de vos antécédents familiaux, je vous conseille fortement de porter une attention sur ce risque et de ne pas hésiter à en parler à votre Médecin traitant qui saura prendre les dispositions de dépistage afin de lever le moindre doute.

Docteur Frédéric KABALU


 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à nos médecins ?

A vous de jouer !

Poser une question à nos médecins


 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  5 réponses pour comprendre et prévenir le diabète

Partagez sur :