Soulager les douleurs chroniques chez les personnes âgées

Douleurs chroniques

Pour traiter la douleur, il faut en identifier l’origine. Il conviendra ensuite de combiner les meilleures solutions : thérapeutiques naturelles et accessoires qui apportent un soulagement contre la douleur, en renfort des médicaments prescrits et des autres thérapies.

Comment évaluer la douleur chez les personnes âgées

La lutte contre la douleur est un combat de tous les jours. Les aidants peuvent témoigner de l’impact psychologique qu’elles engendrent au quotidien. Une personne qui souffre est moins encline à bouger, mais aussi à communiquer. Son humeur en est affectée et elle entre dans un cercle vicieux de désocialisation. Il convient donc d’agir vite.

La première étape passe par le diagnostic par le médecin-traitant. Les facteurs douloureux les plus courants sont les suivants :

• incident physique, infection grave ou pathologie liée à l’âge : douleurs articulaires, sciatique, douleur chronique lombaire, etc. ;
• pathologies diverses : arthrite, arthrose, troubles circulatoires, fibromyalgie, délabrement musculaire et neurologique, etc. ;
• douleur neuropathique, due à des lésions nerveuses ;
• douleur psychogène ou psychosomatique : les causes sont psychologiques, mais les symptômes sont bien physiques, avec des épisodes douloureux chroniques.

Quelles sont les solutions pour la prise en charge des douleurs des personnes âgées ?

Les trois solutions qui suivent sont complémentaires.

Le traitement de la douleur par la solution médicamenteuse

Le médecin-traitant représente le premier référent pour identifier la cause, ainsi que l’intensité de la douleur. Selon son diagnostic, il établit une prescription pour soulager à plus ou moins long terme et peut rediriger son patient vers un spécialiste : rhumatologue, ostéopathe, kinésithérapeute, etc.

Les traitements médicamenteux les plus courants sont les AINS (Anti-Inflammatoire Non Stéroïdiens), antalgiques, codéine, etc. Ils n’engendrent pas de dépendance, mais doivent faire l’objet d’un suivi médical, car peuvent provoquer des effets indésirables à long terme, notamment sur les reins et l’estomac.

Le médecin peut aussi prescrire des traitements locaux, par exemple la neurostimulation électrique transcutanée ou des patchs de lidocaïne.

Il existe des solutions anti-douleur plus radicales dans les cas extrêmes, avec des traitements morphiniques et à base d’opioïdes. Ces médicaments peuvent aussi provoquer des effets secondaires : nausées, étourdissements et constipation. D’autre part, ils présentent l’inconvénient majeur d’entraîner une dépendance. C’est pourquoi il est préférable, dans la mesure du possible, de ne les utiliser qu’en cas de douleurs aiguës.

L’intervention chirurgicale constitue parfois le dernier recours, après avoir consulté un spécialiste.

Les thérapies naturelles

Il existe une multitude de thérapies naturelles qui viennent en complément d’un traitement médicamenteux :

• relaxation et hypnose pour une approche holistique ;
• chiropractie pour une approche manuelle et anatomique ;
• acupuncture pour rééquilibrer l’énergie du corps ;
• naturopathie avec un traitement doux pour l’organisme, etc.

Les accessoires de bien-être

La posture est capitale pour empêcher les douleurs de s’installer, et, le cas échéant, pour les aider à disparaître.

Pour la station debout, le choix des chaussures est fondamental. Elles doivent être confortables et conçues par des professionnels. En cas de déformation des articulations par une pathologie chronique ou par un défaut d’aplomb, les chaussures orthopédiques permettent de rétablir le bon équilibre.

Pour avoir une bonne posture lors de la station assise, le choix du mobilier est aussi important. Il existe des chaises ergonomiques à utiliser à table ou pour le bureau.

Pour la détente, le fauteuil massant et relaxant constitue le nec plus ultra. Sa conception ergonomique vous place dans la meilleure posture pour éviter les douleurs. Il vous apporte les mêmes soins qu’un masseur en stimulant votre circulation sanguine et en soulageant les raideurs et les engourdissements. Le massage aide à assouplir les muscles et apaiser les douleurs articulaires.

Enfin, la literie doit être récente et de la meilleure qualité.

 

Recourir à un traitement pluridisciplinaire représente la meilleure solution pour soulager efficacement la douleur.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Bien dormir : comment et pourquoi choisir un sommier électrique ?

•  Comment évaluer la douleur chez les personnes âgées

 

 

Partagez sur :