Enfant handicapé : quelles aides pour les parents ?

Enfant handicapé  : quelles aides pour les parents ?

S’il est difficile pour un enfant de vivre son handicap, les parents aussi souffrent. C’est pourquoi des aides ont été mises en place afin de les accompagner, notamment sur le plan financier. Quelles sont les aides destinées aux parents d’enfants handicapés ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Le blog Maintien à domicile vous informe. 

Quelles aides financières pour un enfant handicapé ?

Si votre enfant a moins de 20 ans et qu’il souffre d’un handicap, vous pouvez prétendre à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH). L’ AEEH s’élève à 130,12 euros par mois auxquels peuvent s’ajouter des compléments selon les situations (montant des dépenses liées au handicap, cessation d’activité, embauche d’une personne pour assister votre enfant, etc.). Les parents isolés peuvent également bénéficier d’une majoration. Non cumulable avec l’Aeeh, il existe également une aide du Conseil Général, la Prestation de compensation du handicap (PCH). L’Allocation journalière de présence parentale (AJPP), quant à elle, s’adresse aux parents qui ont fait le choix de rester chez eux pour s’occuper de leur enfant. Les employés doivent faire une demande de congé de présence parentale. Attention, l’AJPP n’est pas cumulable avec les allocations chômage et les indemnités journalières de la Sécurité sociale.

Quelles aides humaines pour les parents d’enfants handicapés ?

Selon son degré de handicap, l’enfant peut avoir besoin d’être accompagné. Une auxiliaire de vie scolaire (AVS) peut prendre en charge l’enfant à l’école et à la cantine. Le Service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD), quant à lui, est un service qui offre un accompagnement à l’école mais aussi à domicile. Des soins à domicile peuvent également être prodigués afin de limiter les déplacements de l’enfant et des parents. Pour autant, une étude menée par Handéo avait mis en lumière le fait que les parents ne bénéficient pas d’une aide suffisante et que beaucoup sacrifient leur travail ou leurs loisirs pour s’occuper de leur enfant. Il est également important de se renseigner sur aides disponibles dans le cadre des transports (vers l’école, vers un centre médical etc.). Par exemple, les frais de transport d’un élève scolarisé dans un établissement médico-social sont inclus dans le prix de journée de l’établissement et ainsi pris en charge par les organismes de sécurité sociale. Si la famille se charge du transport les frais de transport lui sont remboursés.

Quelle aide psychologique pour les parents d’enfants handicapés ?

Malheureusement, les aides psychologiques pour les parents d’enfants handicapés ne sont pas légion. Pourtant, il n’est pas rare que les parents d’enfants handicapés ressentent un isolement important, tant sur le plan personnel que professionnel. Il existe toutefois des groupes de parole où les parents peuvent s’exprimer face à d’autres parents mais aussi en présence d’une assistante sociale et d’un psychologue. L’objectif est tout à la fois de les soutenir et de les accompagner dans leurs démarches. Mais, pour certains parents, il est bien difficile de s’exprimer en public, nombre d’entre eux font le choix d’aller voir un psychiatre ou un psychologue pour évoquer leurs difficultés quotidiennes.

C’est en général le combat d’une vie que les enfants en situation de handicap et leurs parents mènent ensemble. Pour pouvoir mener ce combat et se rendre la vie plus douce, la parole prend une place importante. Elle permet de se libérer, de mieux comprendre et d’avancer.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Handicap : 6 belles innovations de ces dernières années

 Habiter seul avec un handicap lourd, c’est possible ?

• Blogs sur le handicap : notre top 4

Partagez sur :