Education thérapeutique et prévention santé

Education thérapeutique et prévention santé

Le développement de l’éducation thérapeutique s’intègre pleinement dans les politiques de santé actuelles. En effet, ces politiques ont pour objectif de mettre en avant la prévention santé. On oublie d’ailleurs souvent que la prévention peut être primaire (prévenir l’apparition de la maladie), secondaire (prévenir l’aggravation pendant la maladie), tertiaire (prévenir toute rechute). L’éducation thérapeutique agit sur deux types de prévention : la prévention secondaire et la prévention tertiaire. 

Il s’agit d’une approche qui consiste à faire du patient un acteur de sa propre santé. Comment ? En modifiant ses comportements.

On privilégie l’éducation thérapeutique dans l’accompagnement des personnes atteintes de maladies chroniques. L’éducation thérapeutique est notamment très utilisée pour l’accompagnement des personnes atteintes de diabète. On recommande une alimentation équilibrée, la pratique d’une activité physique et l’arrêt du tabagisme.

Pour modifier sa manière de vivre, le patient doit comprendre l’impact de certains comportements sur sa santé. Ainsi, pratiquer l’éducation thérapeutique, c’est aussi expliquer au patient les comportements qu’on lui conseille d’adopter. Par exemple, on ne se contentera pas de pratiquer un cours d’activité physique : on expliquera la fréquence et l’impact de l’activité et on incitera le patient à travailler chez lui avec une discipline qu’il sera le seul à maîtriser, en agissant en toute sécurité pour lui-même.

Un exemple très concret concerne les patientes en rémission d’un cancer du sein : d’après l’étude de PIERCE, la pratique d’une activité physique modérée à intense trois fois par semaine alliée à une alimentation équilibrée permet de réduire de 30 à 50% les risques de rechute. Dans le cadre d’une approche thérapeutique, on incitera la patiente à un suivi précis de l’activité physique pratiquée tout au long de la semaine.

Aussi l’approche est-elle déclinable à tout type de pathologie ou de condition physique. Pourquoi par exemple ne pas l’utiliser pour prévenir les comportements sédentaires d’une personne en situation de handicap ou même maintenir l’autonomie d’une personne âgée le plus longtemps possible ? Nous sommes tous concernés par l’éducation thérapeutique. En fait, il s’agit d’une manière de vivre, une véritable philosophie. Le patient doit comprendre et être en mesure de décider lui-même ce qui est le mieux pour sa propre santé.

Article rédigé par Siel Bleu

Siel Bleu est un groupe associatif créé en 1997. Il utilise l’Activité Physique Adaptée avec pour objectifs la prévention santé et le bien‐être des individus. Siel Bleu œuvre pour favoriser un maintien à domicile réussi et permettre à tous ceux qui le souhaitent de rester dans leur domicile le plus longtemps possible dans les meilleures conditions possibles.
Aujourd’hui, Siel Bleu a une présence nationale et compte 270 intervenants issus de la formation universitaire Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS – Fac des Sports) qui accompagnent 70 000 bénéficiaires. L’un des grands principes régissant les activités du Groupe Associatif est l’accessibilité financière de tous aux activités.

Pour plus d’informations : www.sielbleu.org

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

Les thérapies non médicamenteuses, parade contre la maladie

L’essor des médecines douces : homéopathie, acupuncture…

Pour rester en forme : le thermalisme et la thalassothérapie

Partagez sur :