Comment lutter contre la fonte musculaire ?

fonte-musculaire-MAD

Même si cela peut vous sembler étonnant, la fonte musculaire est une vraie maladie, déclarée comme telle en 1988. Vous ne comprenez pas pourquoi ?

Eh bien, sachez qu’une personne âgée sur dix perdrait tellement de muscles que cela pourrait entraîner une perte d’autonomie.

Bien sûr, la fonte musculaire due au vieillissement n’a rien d’anormal. Cependant certains facteurs peuvent aggraver le processus et provoquer des troubles très désagréables. Alors que faire pour lutter contre la sarcopénie ?

Assimilez les conséquences de la maladie

Si la fonte musculaire est considérée comme une maladie, c’est bien qu’elle a des conséquences néfastes sur la vie quotidienne des personnes concernées.

En effet, la sarcopénie augmente, entre autres, les risques de chute. Pourquoi ? C’est très simple, moins vous possédez de masse musculaire, plus vous avez de mal à vous déplacer et plus vous risquez de tomber.

Ensuite, si vous êtes victime de cette maladie, vous noterez un changement au niveau de votre capital osseux. Puisque vous bougez beaucoup moins, ce dernier baisse encore plus rapidement. Les risques de fracture augmentent donc grandement !

Pour finir, sachez que la sarcopénie modifie également votre sensibilité à l’insuline. Les patients atteints souffrent donc plus souvent de diabète.

Suivez les recommandations sans trop vous inquiéter

Faites une activité physique régulière

Avec le temps, les activités physiques se font de plus en plus rares. Et pourtant, c’est bon pour votre santé. Encore plus, lorsque vous êtes atteint de sarcopénie. Pensez donc à marcher au moins une demi-heure par jour.

Vous l’aurez compris, pas besoin de dépasser vos limites. Le plus important, c’est de faire travailler vos muscles à votre rythme.

Surveillez vos apports protéiques

Pour remédier à la fonte musculaire, il est essentiel d’enrichir votre alimentation en protéines comme en calories. Il est donc conseillé de manger environ 1,2 grammes de protéines par kilo de poids tous les jours.

Bien sûr, si vous n’aimez pas beaucoup la viande, vous pouvez opter pour de la protéine végétale.

Évitez les carences grâce aux compléments

Pour prendre soin de vos muscles, de nombreux suppléments sont mis en vente sur le marché. Mais retenez surtout ces 3 compléments, absolument primordiaux :

1. L’acide ursolique : celui-ci, que vous pouvez retrouver dans la peau des pommes bio, permet d’augmenter votre masse musculaire, de diminuer votre taux de graisse et de développer votre force. Pour profiter de ces effets, cette molécule doit être prise de façon régulière ;

2. La citrulline : à la fois présente dans l’intestin et dans la nourriture, notamment dans la pastèque, la citrulline détoxifie le foie, favorise la production de protéines et aide à perdre de la masse graisseuse ;

3. La rhodiola : cette plante est dite adaptogène, c’est-à-dire qu’elle sait s’adapter aux besoins de votre corps. Elle améliore votre résistance globale, mais vous vous montrez aussi plus robuste face aux situations stressantes, à la dépression et à la fatigue physique.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

  Sport à domicile : 3 idées pour les seniors

 Focus sur la prothèse de hanche 

Partagez sur :