Les troubles de l’équilibre chez les personnes âgées

Les troubles de l’équilibre chez les personnes âgées

En vieillissant, certains seniors sont confrontés à des troubles de la marche et de l’équilibre. Quelles sont les causes de ces troubles ? Existe-t-il des solutions ? Le blog Maintien à domicile vous répond.

Troubles de la marche : quelles en sont les causes ?

Les causes des troubles de la marche et de l’équilibre chez les personnes âgées sont multiples. L’origine peut être neurologique, la marche devient alors plus lente et difficile, l’équilibre est fragile et la station debout devient une épreuve. Les troubles de la marche et de l’équilibre peuvent également être accentués par des douleurs au niveau des lombaires, des hanches, des pieds mais peuvent aussi être causés par l’arthrose. Certains spécialistes évoquent un autre facteur, à savoir l’appréhension. Ici, l’origine du trouble est psychologique et peut intervenir après une chute. La personne âgée craignant de chuter à nouveau, elle n’est plus sûre de ses mouvements.

Enfin, les troubles de la marche et de l’équilibre chez les personnes âgées peuvent être liés à la prise de médicaments, à des troubles cardiovasculaires ou ioniques, etc.

Troubles de la marche et de l’équilibre : quelles conséquences chez les seniors ?

Le risque majeur de tels troubles est le risque de chute qui peut avoir des conséquences physiques mais aussi psychologiques graves sur les personnes âgées. En effet, outre le risque de se blesser, une chute peut entraîner une baisse de l’estime de soi et une peur de rechute. Certains seniors rencontrant ce type de troubles appréhendent de marcher et adoptent une position assise de plus en plus régulièrement, or le manque d’activité peut engendrer de nombreux problèmes.

Comment lutter contre les troubles de la marche et de l’équilibre ?

Il existe certaines solutions selon les causes. Si c’est la prise de médicaments qui engendre les troubles de la marche et de l’équilibre chez les personnes âgées, il convient de voir son médecin afin d’adapter les traitements. Si l’origine est psychologique, rencontrer un professionnel (psychologue ou psychiatre), peut être une solution pour trouver l’origine de l’appréhension et ainsi limiter le risque de chute. Enfin, lorsqu’il s’agit de problèmes neurologiques, il est important de consulter un neurologue et d’envisager un traitement qui puisse améliorer le quotidien de la personne âgée.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Gare aux chutes : nos conseils pour les éviter

• Prévenir les accidents domestiques

Partagez sur :