Tout savoir sur la loupe électronique basse vision

senior-loupe-

L’un de vos proches ou vous-même êtes malvoyant. Connaissez-vous la loupe électronique basse vision ?

Cet appareil peut vous aider à poursuivre certaines activités qui vous tiennent à cœur : lecture, écriture, jeux de mots (mots fléchés, croisés, etc.)… Nous vous en disons plus sur ce dispositif ainsi que sur les aides financières destinées à amoindrir son coût.

De quoi s’agit-il exactement ?

La loupe électronique basse vision est un appareil qui accroît la taille d’un texte ou d’une image. Elle est destinée aux personnes qui présentent une acuité visuelle insuffisante, en raison d’une pathologie ou d’une altération liée à l’âge (dégénérescence maculaire liée à l’âge, glaucome, cataracte…).

Ce dispositif est bien plus technique qu’une loupe traditionnelle. En effet, il comporte une caméra qui opère un zoom sur l’écrit que vous souhaitez déchiffrer. L’image est ensuite instantanément projetée sur l’écran de la loupe électronique. Pour un rendu parfaitement adapté à votre vue, l’écran présente aussi un réglage du contraste. Enfin, la loupe électronique basse vision propose des grossissements nettement plus conséquents, afin de répondre aux besoins des utilisateurs de manière optimale.

Peut-on bénéficier d’aides financières dans le cadre de l’achat d’une loupe électronique basse vision ?

Certains organismes peuvent effectivement vous octroyer des aides, utiles pour amortir vos dépenses.
Citons tout d’abord la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). À l’aide d’une commission, la MDPH détermine si vous êtes éligible à la prestation de compensation du handicap (PCH).

La PCH comprend un volet dédié à l’achat d’une ou plusieurs aides techniques, destinée à vous soutenir face à vos difficultés visuelles.

Selon la formule souscrite, votre mutuelle peut vous verser une indemnité plus ou moins conséquente à la suite de l’achat de votre loupe électronique basse vision. Enfin, n’hésitez pas à interroger votre caisse de retraite : certaines contribuent aux dépenses engendrées par l’acquisition d’une aide technique.

 Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

  Interview du Conseiller Général : Politiques de solidarité

•  Journée de la diversité : A2micile y était, on vous raconte tout !

Partagez sur :