Tout savoir sur la dégénerescence maculaire liée à l’âge

Tout savoir sur la dégénerescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Avec plus de 1,3 millions de personnes touchées par la dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DLMA, elle est considérée comme la première cause de malvoyance chez les plus de 50 ans en France. Elle affecte la vision centrale et rend la vie du quotidien plus difficile. Quels sont les symptômes qui doivent alerter ? Existe-t-il des traitements ? Découvrez les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire liée à l’âge ?

La dégénérescence maculaire liée à l’âge est due à un vieillissement trop rapide de la zone centrale de la rétine appelée la macula. La maladie entraine une perte progressive de la vision centrale qui invalide certaines activités du quotidien comme lire, regarder la télé ou conduire et retentie sur l’autonomie des personnes qui en sont atteintes.

Il existe deux formes évolutives de la DMLA :

  • La DMLA « sèche » ou atrophique est la plus fréquente. Elle évolue lentement mais conduit inévitablement à une baisse sévère de l’acuité visuelle. Elle se caractérise par la disparition progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire de la rétine.
  • La DMLA « humide » ou exsudative est quant à elle moins fréquente. Elle se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux sous la rétine troublants ainsi la vision.

Quels sont les symptômes ?

Les premiers signes de la maladie sont généralement discrets et peuvent parfois être négligés. Cependant, l’apparition des symptômes suivants nécessite une consultation auprès d’un ophtalmologiste :

  • Diminution de la sensibilité aux contrastes : impression de manquer de lumière
  • Diminution de l’acuité visuelle : sensation de gêne pour percevoir les détails
  • Apparition du scotome : apparition d’une tâche sombre centrale altérant gravement la vue

Important : si le malade est atteint d’une DMLA humide (exsudative) à un œil il est fort probable que le deuxième œil la développe également.

Existe-t-il des facteurs à risque ?

Les causes exactes de la dégénérescence maculaire liée à l’âge ne sont pas encore élucidées, toutefois un certain nombre de facteurs ont déjà été identifiés :

  • L’âge : les personnes âgées de plus de 50 ans sont plus exposées à un risque de DLMA
  • L’hérédité : les personnes dont un des parents est touché par la DLMA sont plus susceptibles de l’avoir également
  • L’hypertension : les maladies cardiovasculaires et les taux de cholestérol sont également des facteurs à risque
  • Le tabac : les fumeurs ont un risque 2 à 3 fois plus élevé de développer la maladie que les non-fumeurs

Quels sont les traitements possibles ?

Pour limiter le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge il est conseillé :

  • D’ avoir une alimentation saine et équilibrée à base de poissons, de légumes et de fruits
  • D’avoir une activité physique pour surveiller son poids
  • D’arrêter de fumer

Enfin, les malades peuvent avoir recours à la photocoagulation au laser, à la thérapie photodynamique, à la rééducation visuelle ou encore aux traitements anti-angiogéniques.

Quelque soit sa forme et son évolution, la DLMA provoque de nombreuses complications dans la vie de tous les jours. C’est pourquoi un diagnostic précoce permet une prise en charge rapide et plus adaptée de la maladie.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  10 dépistages conseillés aux seniors

Partagez sur :