Syndrome d’Asperger : 6 choses à savoir

Syndrome d'Asperger : 6 choses à savoir

Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme que l’on connaît également sous le nom de TSA (troubles du spectre autistique). Contrairement à l’autisme « classique », le malade ne présente pas de pathologie cérébrale et les scientifiques penchent pour des causes génétiques voire songent à l’exposition à des produits chimiques in utero. Mais quels sont les symptômes du syndrome d’Asperger ? Le blog La Vie Facile vous éclaire…

Problème de sociabilisation

Les personnes souffrant du syndrome d’Asperger se reconnaissent notamment à leur difficulté à se sociabiliser. Ce n’est certes pas le cas de toutes mais l’on s’aperçoit régulièrement que ces personnes ont tendance à s’isoler. Plusieurs éléments peuvent indiquer un problème de sociabilisation :

  • Le contact visuel
    Certaines personnes souffrant du syndrome d’Asperger se reconnaissent à leur regard fuyant induit par un manque de confiance. Ce manque de contact visuel peut aussi résulter d’un manque de considération pour la communication avec les autres.
  • Comportement social atypique
    Les malades peuvent créer des amitiés, mais la plupart du temps ils sympathisent avec d’autres personnes sans être à même de créer de réels liens profonds et se contentent de relations superficielles.
  • Difficulté de se faire des amis
    Les enfants qui souffrent du syndrome d’Asperger peuvent avoir du mal à cultiver des amitiés. Cela s’explique notamment par leur manque de « compétences sociales ». Pour eux, il peut être difficile de parler à d’autres enfants ou de participer à des activités de groupes.
  • Mutisme avec les étrangers
    Autre symptôme du syndrome d’Asperger : une incapacité à parler à des gens qu’ils ne connaissent pas. S’ils sont à l’aise avec leurs proches, ils se murent en revanche dans un profond mutisme avec les autres.

Manque d’empathie ou empathie différente ?

Une personne atteinte du syndrome d’Asperger ne parvient pas facilement à décrypter les émotions des autres et exprime ses propres émotions de façon décalée (par rapport à la norme établie). Difficile donc pour elle également de comprendre le second degré ou le mensonge.

Hypersensibilité sensorielle

Près de 90 % des personnes touchées souffrent d’un défaut de traitement de l’information sensorielle. Un environnement trop bruyant, trop de monde, trop de lumière, trop d’odeurs, etc. peuvent ainsi s’avérer insoutenables pour des personnes atteintes du syndrome.

Routine quotidienne

Autre symptôme du syndrome d’Asperger : la nécessité de créer une routine. En effet, des occupations répétitives permettent d’éviter le stress provoqué par le contact social et de se décontracter dans la sécurité qu’elles offrent.

Un apprentissage non conventionnel

Lorsqu’ils sont enfants, les personnes souffrant du syndrome d’Asperger n’acquièrent pas la connaissance de façon conventionnelle. Il peut leur falloir plus de temps. En revanche, ils ont une mémoire visuelle très développée qui leur permet souvent de développer des talents remarquables.

Motricité mal contrôlée

Enfin, dernier symptôme du syndrome d’Asperger : des problèmes de motricité et de coordination qui provoquent notamment des problèmes pour écrire ou pratiquer certaines activités sportives.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Comment dépister l’autisme chez le jeune enfant ?

 Les bienfaits de la musicothérapie en 5 points

 

Partagez sur :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>