Surdité : comment vaincre l’isolement ?

Surdité : comment vaincre l'isolement ?

Renette a posé la question suivante :

« Je suis atteinte de surdité tout comme mon père était, je suis une héréditaire. Je suis tellement malheureuse. Je suis dans une résidence de personnes âgées et il y en a qui se font un plaisir de me parler de certaines choses dont je ne peux répondre car je n’ai pas compris. Je reste dans mon appartement seule et je m’ennuie. Mes frères aussi ont hérité de la surdité de mon père. Nous portons tous un appareil auditif pour nous aider mais nous ne comprenons pas tout le temps.  Que pourrais-je faire ? » 

Voici la réponse de notre médecin :

Bonjour Madame,

Vous exprimez ici un double problème : le premier d’ordre médical et le second plus orienté sur un coté social.

En ce qui concerne le niveau médical, n’ayant pas connaissance de vos antécédents de santé, il est difficile d’établir un positionnement diagnostic. Plusieurs orientations pourraient être développées mais, pour synthétiser, il existe deux types de surdité :

  • La surdité de transmission : lorsque l’information sonore n’est pas correctement transmise à l’oreille interne et qu’il y a blocage.
  • La surdité de perception : lorsque l’information sonore circule normalement, mais qu’une déficience de l’oreille interne et/ou des cellules nerveuses empêche le cerveau de percevoir l’information.

Seule la surdité de transmission peut, le plus souvent, bénéficier d’un traitement médical. Si les traitements ne fonctionnent pas, il est toujours possible de recourir aux prothèses auditives, destinées à amplifier le son.

Vous nous indiquez porter déjà l’une de ces prothèses. En premier lieu, il est conseillé de retourner rendre visite à votre audioprothésiste afin qu’il s’assure du bon fonctionnement de votre appareil auditif. Si cette hypothèse s’avère concluante, il est alors nécessaire de consulter un médecin spécialiste ORL pour écarter d’autres facteurs aggravants ou évolutifs, non constatés lors de la dernière visite.

Au-delà de ce problème médical paralysant, vous rencontrez également des difficultés d’ordre social. La surdité est très handicapante et plonge souvent les malades dans un certain isolement. L’entourage doit s’adresser à vous en parlant plus fort, mais surtout, en articulant correctement et en ayant une diction claire.

Vous ne devez pas hésiter à préciser à vos interlocuteurs que vous souffrez d’une insuffisance auditive et à leur demander d’adapter leur communication verbale à votre niveau de compréhension.

Enfin, n’oubliez pas que le personnel de votre maison de retraite est là pour vous aider et vous accompagner au quotidien, que ce soit en termes de soins ou d’écoute. La plupart des employés de maison de retraite sont formés et diplômés dans le domaine gériatrique et sont sensibilisés à communiquer avec des personnes dépendantes ou en situation de handicap. N’hésitez donc pas à leur faire part de votre mal-être si bien physique que psychologique, ils sauront réagir justement.

Cordialement.

Docteur Frédéric KABALU


Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à nos médecins ?

A vous de jouer !

Poser une question à nos médecins


Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Conseils pour mieux vivre sa déficience auditive ou sa surdité

•  Maintenir le lien social face à la perte d’autonomie

Partagez sur :