Schizophrénie : 5 conseils pour l’entourage

Schizophrénie : 5 conseils pour l'entourage

Si la schizophrénie est une maladie mentale très lourde pour la personne touchée, il est également difficile pour l’entourage de savoir comment agir. Comment se comporter avec un schizophrène ? Comment améliorer son quotidien et limiter le risque de crises ? Le blog Maintien à domicile vous aide à comprendre cette maladie, pour mieux accompagner vos proches. 

Qu’est-ce que la schizophrénie ?

Avant tout, reprenons quelque peu les bases pour mieux comprendre cette maladie et l’impact qu’elle peut avoir sur l’entourage des malades. Cette maladie du cerveau affecte à la fois les émotions et la pensée. Concrètement, la personne schizophrène ne parvient pas à réagir de manière appropriée à certaines situations. Elle se mure dans son monde et peut souffrir d’hallucinations plus ou moins importantes. Tout facteur de stress est néfaste pour un schizophrène.

Comment se comporter avec un proche souffrant de schizophrénie ?

  • Comprendre sa maladie : pour aider un malade, qu’il souffre de schizophrénie, de bipolarité ou de tout autre trouble mental, il est important de bien connaître sa maladie. Pour cela, vous pouvez consulter internet, lire des livres spécialisés ou simplement vous adresser à un professionnel de la médecine qui saura vous éclairer sur la schizophrénie, les troubles du malade et la manière dont vous devez vous comporter avec lui.
  • Communiquer : la communication est essentielle pour exprimer au malade sa volonté de l’accompagner, lui dire que l’on comprend parfaitement qu’il souffre. Mais la communication peut également l’aider au quotidien à dissocier le vrai du faux, le réel de l’imaginaire et lui permettre de sortir un peu de sa bulle.
  • Eviter les situations de stress : le stress est un facteur de déclenchement de crises chez le schizophrène. Tentez d’éviter toute tension, de rester calme et de ne pas déclencher de conflits. Comme évoqué précédemment, vous pouvez ne pas abonder dans son sens pour qu’il distingue le réel de l’imaginaire, pour autant vous devrez faire preuve de tact.
  • Vérifier que le malade prend son traitement : les personnes souffrant de schizophrénie suivent un traitement spécifique pour limiter les risques de crises. Il est essentiel que le malade suive scrupuleusement le traitement que son médecin lui a donné.
  • Savoir anticiper les rechutes : au bout de quelques temps, vous apprendrez à mieux appréhender le comportement du malade et saurez détecter d’éventuelles crises que lui-même n’anticipera pas nécessairement. Cela vous permettra alors d’alerter le corps médical afin d’adapter éventuellement son traitement.

Vivre avec une personne schizophrène n’est pas toujours de tout repos. Il est donc aussi primordial de prendre soin de soi en n’oubliant pas d’échanger avec le reste de son entourage ainsi que des professionnels pour trouver du soutien.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Mieux comprendre l’agressivité chez la personne âgée

 La démence à corps de Lewy : une maladie neurologique

Partagez sur :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>