Octobre rose, dédié à la sensibilisation au cancer du sein

Ruban rose prévention du cancer du sein

Comme chaque année, l’opération Octobre Rose est relancée en France, mais aussi dans le monde entier. Tout le monde peut participer à cet événement qui vise à sensibiliser le public au sujet du cancer du sein, ainsi qu’à collecter des fonds pour faire avancer la recherche.

En quoi consiste octobre Rose ?

L’opération Octobre Rose est une campagne nationale pour lutter contre le cancer du sein. Ce mois de sensibilisation, organisé pour la bonne cause par l’association Ruban Rose, sert à mobiliser et à informer le public.

Ruban Rose (l’association organisatrice d’Octobre Rose) travaille tout au long de l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et récolter des fonds. Durant le mois d’octobre, l’accent est mis sur la sensibilisation et l’utilité de procéder à une mammographie pour prévenir les nouveaux cas. Le challenge de Ruban Rose est de faire passer le message qu’un dépistage du cancer du sein au stade précoce permet de sauver des milliers de vies. C’est aussi l’occasion de collecter des fonds supplémentaires pour aider la lutte contre le cancer.

Pendant tout le mois d’octobre, des événements sont organisés un peu partout en France (ventes aux enchères, collectes de soutien-gorge, courses à pied, etc.), afin de financer la recherche contre le cancer. Les manifestations sont ouvertes au public, aux associations, aux aidants qui accompagnent les personnes atteintes du cancer du sein et aux professionnels.

Rendez-vous sur le site de La Ligue Contre le Cancer pour accéder à la liste des manifestations.

Les chiffres de la recherche contre le cancer grâce à Octobre Rose

Le Mois national de la sensibilisation au cancer du sein (NBCAM) fut pour la première fois lancé aux États-Unis en 1985. En France, la première campagne a eu lieu en 1994, grâce à la marque Estée Lauder qui a créé l’association Le Cancer du sein, parlons-en !, et dont la campagne a été relayée par le magazine Marie-Claire. Depuis, la mobilisation prend chaque année un peu plus d’ampleur et des marques et personnalités, toujours plus nombreuses, s’engagent aux côtés de Ruban Rose.

En 2020, la Tour Eiffel s’illumine de rose pour accompagner la 27ème campagne pour faire reculer cette maladie qui touche en moyenne 1 femme sur 8. En France, chaque année, 54 000 nouveaux cas de cancers du sein sont diagnostiqués et 12 000 femmes en décèdent.

Octobre Rose a pour ambition de faire drastiquement chuter ces chiffres en incitant les femmes qui ont passé la cinquantaine à procéder à une mammographie tous les deux ans. Depuis quelques années, Octobre Rose a également décidé de sensibiliser les hommes qui peuvent aussi être touchés par la maladie, même s’ils restent très minoritaires.

Le prix Ruban Rose

2004 a vu la création du prix Ruban Rose. Il est décerné aux chercheurs et médecins qui proposent des projets novateurs dans le domaine de la recherche. Le Grand Prix s’adresse aux professionnels qui travaillent sur la recherche fondamentale et clinique (gynécologue, radiologue, technicien de la chimiothérapie, etc.). Trois prix d’Avenir concernent l’innovation pure et deux prix viennent compléter ce palmarès pour les projets traitant de la qualité de vie des malades qui mènent un combat contre le cancer du sein.

Depuis la création des prix Ruban Rose, 3 300 000 € ont été reversés à plus de 60 équipes de chercheurs.

L’aide à domicile en sortie d’hospitalisation

Le cancer du sein est une maladie qui nécessite un traitement lourd à base de chimiothérapie, mais aussi de chirurgie, avec l’ablation du sein dans certains cas, puis la reconstruction mammaire.

La maladie est épuisante et implique une reconstruction tant physique que psychologique. Une aide à domicile peut permettre à la patiente de bénéficier d’un soutien dans la gestion du quotidien, qui va lui permettre de revenir à une vie normale. Il ne faut pas hésiter à solliciter l’aide de proches ou de professionnels de l’aide à domicile.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Le cancer du sein : limiter le risque de récidive

•  10 dépistages conseillés aux seniors

Partagez sur :