La myopathie en 5 questions

myopathie en 5 questions

La myopathie est une maladie neuromusculaire qui touche nombre de Français et notamment des enfants. Le Téléthon a largement contribué à faire connaître cette maladie. Mais comment se matérialise-t-elle ? Existe-t-il des traitements ? Telles sont les questions auxquelles le blog Maintien à domicile répond.

La myopathie : qu’est-ce que c’est ?

On parle généralement de la myopathie comme une seule et même maladie alors qu’en réalité il existe plus de 200 myopathies différentes. Parmi ces affections, on en distingue deux prépondérantes à savoir la myopathie de Duchenne qui touche majoritairement les enfants tandis que la myopathie de Steinert touche plutôt les adultes.

Quelles sont les causes de la myopathie ?

La myopathie peut être une maladie d’origine génétique ou inflammatoire. Dans le premier cas, le patient naît avec la maladie qui est causée par un problème de fabrication des protéines engendrant des troubles de la construction musculaire. Dans le second cas, il s’agit d’une maladie auto-immune, il peut toutefois y avoir des origines génétiques à cette forme de myopathie.

Comment la myopathie se manifeste-t-elle ?

Maladie neuromusculaire, la myopathie se manifeste de diverses manières. En règle générale, les symptômes sont des troubles de la marche, des chutes fréquentes, des difficultés à se lever ou une baisse du volume musculaire qui implique, à terme, l’utilisation d’un fauteuil roulant. On constate également chez les myopathes des troubles de la déglutition voire des problèmes respiratoires majeurs, les muscles respiratoires étant eux-mêmes altérés par la maladie.

Comment détecte-t-on cette maladie ?

Si certains des troubles cités précédemment sont constatés, il convient de se rendre chez son médecin généraliste qui vous dirigera ensuite vers des spécialistes afin de faire une recherche ADN. En effet, la myopathie résulte d’une mutation de certains gênes. Une biopsie musculaire peut également être réalisée afin de détecter cette maladie.

Quelle prise en charge pour les malades ?

Les malades sont pris en charge par un neurologue qui, lui-même, coordonne l’action d’autres professionnels tels que le kinésithérapeute, le psychologue, l’orthophoniste, etc. Dans le cadre d’une myopathie d’origine inflammatoire, les malades bénéficient d’un traitement médicamenteux à base de corticoïdes notamment. Si cette prise en charge des myopathes permet d’améliorer le quotidien et les fonctions motrices, il n’existe en revanche à ce jour pas de traitement pour guérir les myopathies. Les innovations techniques et technologiques qui sont réalisées dans le domaine restent toutefois une perspective positive puisqu’elle permet d’apporter aux personnes malades de vivre avec plus de confort.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Handicap : 6 belles innovations de ces dernières années

 Habiter seul avec un handicap lourd, c’est possible ?

Partagez sur :