Insuffisance cardiaque à 80 ans : normal ou inquiétant ?

Insuffisance cardiaque à 80 ans : normal ou inquiétant ?

Essoufflement, fatigue, prise de poids importante et rapide, gonflement de certaines parties du corps sont autant de signes qui doivent alerter et peuvent dissimuler une insuffisance cardiaque. Dès lors, comment la traiter ? Est-ce grave ? Avec plus d’un million de cas en France, l’insuffisance cardiaque chez les seniors est aujourd’hui très bien prise en charge. Le blog Maintien à domicile vous en dit plus…

H. a posé la question suivante :

« Bonjour Docteur ! Mon papa a 82 ans et a été hospitalisé récemment. A l’hôpital on lui a découvert une insuffisance cardiaque. Cela m’inquiète beaucoup car il est âgé maintenant. Par contre, globalement il se porte bien, il vit encore chez lui et se débrouille très bien ! Quels sont les risques pour les personnes âgées exactement quand on est atteint d’insuffisance cardiaque ? Peut-on prévenir et/ou éviter les risques d’arrêt cardiaque ? Dans l’attente de votre retour, Céline » 

Voici la réponse de notre médecin :

Bonjour,

Le cœur est une pompe musculaire puissante. Il apporte aux organes du sang riche en oxygène et en substances nutritives. Quand le cœur perd sa force musculaire et sa capacité de contraction normale, il y a une insuffisance cardiaque. Il y a cependant plusieurs degrés d’atteinte.

Une insuffisance cardiaque chez les seniors est assez classique et ne préjuge pas d’une atteinte ischémique. Il n’y a donc que peu de risque d’infarctus.

L’insuffisance cardiaque chez les seniors est donc en pratique bien stabilisée par les traitements, qu’il faut bien prendre régulièrement, et ne change pas outre mesure les habitudes de vie.

Les traitements sont simples et bien codifiés, à base de diurétiques et de béta bloquants. Ils sont prescrits par le cardiologue puis surveillés par le Médecin traitant et nécessitent un bon contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire comme la tension artérielle.

Vous l’avez compris, c’est la pompe du cœur qui n’est plus capable d’effectuer les mêmes travaux que précédemment et qui nécessite d’être aidée. Cela ne devrait le gêner que dans les efforts inhabituels, donc rassurez-vous, rien que du très classique pour un homme de son âge. Cela ne diminue pas son espérance de vie.

Docteur Wilfrid ECUER


 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à nos médecins ?

A vous de jouer !

Poser une question à nos médecins


 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Prévenir les maladies cardiovasculaires

•  10 dépistages conseillés aux seniors

 

Partagez sur :