Conseils pour mieux vivre sa déficience auditive ou sa surdité

Personnes âgées : mieux vivre sa déficience auditive ou sa surdité

La perte, totale ou partielle, de l’audition est l’un des effets lié au vieillissement affectant le plus de personnes en France.  On estime en effet que près des deux tiers des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent d’une déficience auditive et qu’un tiers d’entre elles seraient atteintes de surdité

Les problèmes d’audition peuvent être vécus, au quotidien, comme un réel handicap : difficulté à suivre des conversations, à entendre la sonnerie du téléphone, ou encore à apprécier la mélodie de sa chanson favorite.  C’est pourquoi, beaucoup de personnes âgées touchées par ce problème ont tendance à se sentir déprimées et à se renfermer sur elles-mêmes. Si vous êtes vous-même affectés par une déficience auditive, Il est important de savoir qu’il existe de nombreuses solutions pour améliorer votre quotidien, ainsi que des traitements visant à atténuer ce handicap !

Appréhender la déficience auditive et/ou la surdité

Aujourd’hui, plus d’une personne sur deux âgée de plus de 65 ans souffre de presbyacousie. La presbyacousie est un phénomène lié au vieillissement et défini comme étant une perte progressive de l’audition. Elle débute généralement entre 45 et 50 ans et atteint en priorité les fréquences aigües de l’audition. Cette déficience s’explique par la dégénérescence naturelle des cellules nerveuses permettant la sélection des sons et se trouvant dans l’oreille interne. La presbyacousie, également qualifiée de surdité de transmission, est la déficience auditive la plus fréquente chez les séniors.

Le niveau de surdité chez les séniors peut se stabiliser, mais également s’aggraver avec le temps. Il est donc essentiel de ne pas s’isoler socialement afin d’éviter que ce handicap ait des répercussions négatives sur votre santé morale.

Quelles sont les causes ?

Mis à part le vieillissement, il existe bien d’autres facteurs pouvant déclencher une perte de l’audition : traumatismes acoustiques, intoxications médicamenteuses, otospongiose, etc.

  • Le bruit : DANGER pour vos oreilles ! S’il est trop important (bruits d’origine professionnelle ou musique trop forte par exemple), le bruit peut causer des dégâts irréparables sur l’audition : perforation du tympan, acouphènes, etc. Pour connaitre les différents paliers d’intensité sonore que l’oreille humaine est capable de supporter, voici la représentation de l’échelle des sons.
  • La surdité médicamenteuse : certains médicaments dits « ototoxiques » peuvent également être néfastes pour vos oreilles et doivent être pris avec précaution (certains antibiotiques, antipaludéens, ou encore anti-inflammatoires). C’est pourquoi il est important de bien lire la notice avant toute prise de médicaments !
  • Les maladies infectieuses : certaines d’entre elles, contractées à l’âge adulte, provoquent une plus grande vulnérabilité de vos oreilles (oreillons, otospongiose, méningite, otite, etc.).

De nombreux autres facteurs peuvent expliquer l’apparition d’une déficience auditive ou de surdité (facteurs génétiques, traumatisme crânien, blessure à l’oreille…). Il est donc important de savoir quoi faire dans ces situations, qui consulter et quelles sont les solutions possibles.

Quelles solutions ?

La première chose à faire lors de la découverte d’un trouble de l’audition est de consulter un spécialiste tel qu’un ORL (oto-rhino-laryngologiste) afin qu’il puisse établir un diagnostic précis. A l’issue de ce diagnostic, il pourra vous orienter vers le spécialiste correspondant avec précision à votre déficience auditive.

Conseils pour mieux vivre sa déficience auditive ou sa surditéIl n’existe en réalité aucun traitement médical  permettant de remédier à la perte de l’audition, mais il existe cependant des solutions permettant aux personnes âgées touchées par ce problème de rester en contact avec leur entourage. Les appareillages auditifs par exemple, ou encore les amplificateurs téléphoniques permettent ainsi d’améliorer la compréhension des séniors et d’éviter leur isolement.

Un dernier conseil : il est important d’effectuer régulièrement des dépistages afin de prévenir les déficiences auditives et ainsi d’en minimiser les répercussions sur votre quotidien. Pour l’audition comme pour le reste, mieux vaut prévenir que guérir

Pour plus d’informations, découvrez le guide pratique : Mieux entendre et communiquer, même au grand âge

Mieux entendre et communiquer, même au grand âge

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez également :

Gare aux chutes : nos conseils pour les éviter

Maintenir le lien social face à la perte d’autonomie

Préserver sa santé en pratiquant une activité physique

L’essor des médecines douces : homéopathie, acupuncture…

Entretenir sa mémoire pour mieux vieillir

Partagez sur :