Cancer du col de l’utérus : comment lutter contre ?

Cancer du col de l'utérus : comment lutter contre ?

En France, 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont détectés chaque année. Que faire pour se protéger ? Prévention, dépistage et traitements, voici quelques points essentiels concernant le cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus : qu’est ce que c’est ?

Tout d’abord attention mesdames, le cancer du col de l’utérus n’a rien à voir avec le cancer de l’utérus, dit « de l’endomètre ».

Le cancer du col de l’utérus est provoqué par un virus appelé papillome humain (HPV), plus connu encore sous le nom de « papillomavirus ». La contamination est généralement d’ordre sexuel d’où l’importance de se protéger lors de rapports notamment avec un partenaire qui ne serait pas exclusif.

Prévention et dépistage

Le cancer du col de l’utérus n’a pas de symptômes « annonciateurs » suffisamment distinctifs pour pouvoir le déceler soi-même. Le recours au frottis cervico-vaginal est donc nécessaire à son diagnostic, d’où l’importance de sa régularité !

Il est en effet conseillé d’effectuer un frottis tous les 3 ans et ce, de 25 ans à 65 ans. Ce dépistage permet de découvrir la maladie au plus tôt, avec un taux de guérison, à ce stade, de plus de 90%. La prévention passe également par des rapports sexuels protégés surtout lorsque le partenaire sexuel n’est pas exclusif.

Il existe également deux types de vaccins préventifs adressés aux filles de moins de 20 ans. Toutefois, ces vaccins ne préviennent pas tous les risques de contraction du papillomavirus, les frottis restent donc à pratiquer régulièrement.

Enfin, le tabagisme est également un point sensible car il favorise la contamination par certaines souches du papillomavirus.

Des traitements selon les stades de la maladie

En fonction de l’avancée du cancer du col de l’utérus, quatre traitements ont été mis en place afin d’être pratiqués, seuls ou en association les uns aux autres.

La conisation

Cette méthode est utilisée lorsque des tissus du col de l’utérus ont été dépistés comme étant anormaux. L’objectif est d’éviter toute évolution vers un cancer en retirant une partie de ces tissus. Pour les femmes en désir de maternité, les parties enlevées sont limitées au maximum.

L’hystérectomie

Dans ce cas, l’utérus ainsi que les tissus malades avoisinants sont retirés. Plus radicale donc que l’intervention précédente, l’objectif est de supprimer la totalité de la tumeur présente et ses risques de récidive.

La radiothérapie

A travers ce traitement les cellules cancéreuses sont détruites localement par rayonnements. Cette intervention se décline en deux types, la radiothérapie externe et la curiethérapie.

La chimiothérapie

Lorsque l’évolution des tumeurs est avancée de par leur taille ou leur propagation, on fait généralement appel à la chimiothérapie. Ce traitement va souvent de paire avec la radiothérapie.

Que ce soit donc en prévention ou en traitement, la lutte contre le cancer du col de l’utérus s’organise activement !

 

Cet article vous intéresse ? Découvrez également :

  Qu’est-ce que le cancer de l’endomètre ou cancer de l’utérus ?

  10 dépistages conseillés aux seniors

 Limiter le risque de récidive du cancer du sein

Partagez sur :