Cancer de la prostate : dépistage et traitements

Cancer de la prostate : dépistage et traitements

Le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent en France puisqu’il affecte plus de 71 000 hommes chaque année. C’est pourquoi le dépistage du cancer de la prostate est fortement recommandé à partir de 50 ans. Quels sont les symptômes ? Comment le détecter ? Vers qui se tourner ? Existe-t-il des traitements ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans cet article.

Qu’est-ce que le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate se manifeste par le développement de cellules cancéreuses au sein de la glande prostatique. En général, il évolue lentement et reste localisé à la prostate. Dans d’autres cas, il peut progresser vers les organes voisins formant ainsi des métastases au niveau de la vessie, du rectum et des os.

Quels sont les symptômes ?

Le cancer de la prostate provoque des troubles urinaires (envies fréquentes, jets d’urine faibles ou brûlures au moment d’uriner) ainsi que des troubles digestifs (constipation, faux besoins d’aller à la selle).

Enfin, si le cancer évolue au-delà de la prostate, des douleurs osseuses, des douleurs en bas du ventre et des troubles rénaux peuvent également se manifester.

Quels sont les examens pour se faire dépister ?

Le dépistage du cancer de la prostate est actuellement controversé. En effet, bien qu’il permette une détection précoce de la maladie, différentes études ne montrent pas de bénéfice collectif en termes de réduction de la mortalité. Toutefois, il peut être proposé au cas par cas, une fois par an, à partir de 50 ans et repose sur deux examens médicaux :

  • Le toucher rectal qui permet au médecin de palper la prostate à travers la paroi du rectum et ainsi repérer d’éventuelles anomalies.
  • La prise de sang qui mesure le taux de PSA (antigène spécifique prostatique). La PSA est une substance fabriquée naturellement par la prostate. Lorsque son taux est supérieur à 4 ng/ml cela peut représenter un risque.

Si ces examens se révèlent inquiétants, une biopsie sera alors nécessaire.

Quels sont les traitements possibles ?

Il existe de nombreux traitements qui permettent de soigner le cancer de la prostate. Ainsi, en fonction de l’âge du patient, de son état de santé général et des caractéristiques de son cancer, les médecins décideront du protocole le plus adapté.

La prostatectomie

La prostatectomie est une intervention chirurgicale qui consiste à retirer entièrement ou partiellement la prostate et les tissus voisins.

La radiothérapie

  • La radiothérapie externe consiste à diriger des rayonnements produits par une source externe au niveau de la prostate pour détruire les cellules cancéreuses.
  • La radiothérapie interne se fonde sur l’implantation d’aiguilles radioactives dans la prostate pour éliminer les cellules cancéreuses.

L’hormonothérapie

L’hormonothérapie consiste à inhiber les hormones de l’organisme (les androgènes) pour éviter qu’elles stimulent le cancer.

La cryothérapie

La cryothérapie utilise une sonde qui est introduite jusqu’à la prostate via l’urètre et qui délivre localement un gaz très froid pour détruire les cellules cancéreuses.

Les ultrasons

Les ultrasons quant à eux sont délivrés grâce à une sonde introduite dans le rectum pour se débarrasser des cellules cancéreuses prostatiques.

Si le dépistage du cancer de la prostate est actuellement controversé, il reste  essentiel pour envisager le meilleur traitement pour vaincre la maladie.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  10 dépistages conseillés aux seniors

  Le cancer du sein : limiter le risque de récidive

 

Partagez sur :