Arthrose : tout savoir sur l’opération de la hanche

Arthrose : tout savoir sur l’opération de la hanche

Vous souffrez d’arthrose et vous devez subir une opération de la hanche ? Cette intervention chirurgicale vous inquiète ? Avec près de 150 000 prothèses de hanche posées chaque année en France, la chirurgie de la hanche figure parmi les interventions chirurgicales les plus courantes. Nos médecins vous en disent plus…

M. a posé la question suivante :

« Ma mère est âgée de 90 ans et souffre d’arthrose des hanches et des genoux, ce qui entraîne un handicap. Elle ne peut plus se déplacer seule et perd son autonomie de jour en jour, en plus elle souffre énormément. Pensez-vous qu’elle peut subir une opération des hanches vu son âge ? » 

Voici la réponse de notre médecin :

Bonjour,

L’arthrose de la hanche, dite coxarthrose, est une pathologie provenant d’une usure du cartilage de l’articulation de la hanche (soit l’articulation coxo-fémorale). La coxarthrose est une pathologie assez fréquente puisqu’elle touche 1 personne sur 1 000 de plus de 60 ans, sans distinction de sexe. Néanmoins, elle est moins fréquente que l’arthrose du genou.

Généralement, la douleur évolue de manière progressive. Vous précisez que votre maman souffre de son arthrose, ce qui laisse penser à une aggravation des lésions qui pourraient être corrigées par la mise en place d’une prothèse de la hanche.

Il s’agit d’une intervention courante et maîtrisée qu’il ne faut toutefois pas banaliser puisqu’une chirurgie trop tardive génère des inconvénients, nous rencontrons même des coxarthroses invalidantes inopérables.

L’état général de santé, l’analyse de la destruction osseuse ainsi que la déficience musculaire sont à prendre en compte pour déterminer la pertinence d’un geste opératoire. Sur le principe, votre maman peut donc bénéficier d’une opération des hanches et d’après ce que vous précisez cela semble même nécessaire voire urgent.

Sans connaître plus en détail le dossier médical de votre mère, il est intéressant de pointer les progrès de l’anesthésie, largement automatisée par des respirateurs performants qui ont quasiment fait disparaître les accidents d’anesthésie.

Désormais, il est courant de voir se faire opérer des centenaires à l’état médical dégradé. L’âge n’est donc plus un critère négatif pour refuser une intervention de prothèse de la hanche.

Ainsi, n’hésitez pas à rencontrer avec votre mère un chirurgien orthopédiste qui réalisera un examen complet de sa situation et qui déterminera si l’intervention est possible et souhaitable.

Docteur Wilfrid ECUER


 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à nos médecins ?

A vous de jouer !

Poser une question à nos médecins


 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Arthrose : ralentir l’apparition de la maladie

 Arthrose : 5 conseils pour la combattre

•  La phytothérapie pour lutter contre les rhumatismes

 

Partagez sur :