Alcoolisme chez les personnes âgées : que faire ?

Alcoolisme_personnes_âgés

L’alcoolisme peut toucher chacun d’entre nous, des plus jeunes aux plus âgés. Ainsi les seniors ne sont pas épargnés par cette addiction dont les conséquences peuvent être dramatiques. Pourquoi les personnes âgées tombent-elles dans l’alcoolisme ? Comment les aider ? Le blog Maintien à domicile vous répond.

Alcoolisme précoce ou tardif ?

Lorsque l’on évoque l’alcoolisme chez les personnes âgées, on découvre deux situations : l’alcoolisme précoce et l’alcoolisme tardif. L’alcoolisme précoce concerne les seniors qui sont dépendants de l’alcool depuis de nombreuses années. On parle d’alcoolisme tardif pour les seniors développant une addiction après 60 ans. Lorsque cela arrive, il est essentiel de trouver la cause de cette soudaine consommation excessive d’alcool. Il n’est pas rare que la solitude en soit la cause principale. Les personnes vivant seules peuvent trouver en l’alcool une compagnie, une manière de passer le temps et d’oublier leur solitude. La retraite peut également être à l’origine de cet alcoolisme. En effet, nombre de seniors ne parviennent pas à accepter de ne plus travailler, ils se sentent alors inutiles, deviennent dépressifs et se mettent à boire. Enfin, le fait d’être diminué physiquement et de tomber peu à peu dans la dépendance peut également engendrer une surconsommation d’alcool.

Alcool : quels dangers pour les personnes âgées ?

Si boire trop d’alcool est dangereux pour tous, force est de constater que la situation est encore plus grave chez les personnes âgées. En effet, leur résistance à l’alcool diminue et cela peut rapidement engendrer des problèmes d’hypertension, des risques de faire une cirrhose du foie ou de développer une maladie cardiovasculaire.
D’autre part, l’association de nombreux médicaments avec l’alcool peut provoquer des effets secondaires graves.

Que faire pour aider un senior alcoolique ?

Les proches des seniors touchés par l’alcool sont concernés par cette situation. Ils doivent échanger, être présents, comprendre les causes de cet alcoolisme, surtout lorsqu’il est soudain. Si un accompagnement amical ou familial ne suffit pas, il est essentiel d’agir vite avant qu’une maladie ne se déclare. Il ne faut pas hésiter à contacter le médecin traitant de son proche afin que celui-ci évalue la situation et détermine les raisons du mal. Ensuite, la personne âgée dépendante peut se faire aider par Alcool Info Service, voire par un psychiatre si l’alcoolisme est lié à un mal-être.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Dépression chez la personne âgée : 7 conseils pour l’éviter

 Dépression chez les personnes âgées : comment la détecter ?

 La solitude des personnes âgées : un phénomène préoccupants

Partagez sur :