Prendre soin de ses parents malades

Prendre soin de ses parents malades

La survenue d’une maladie peut susciter l’engagement des enfants à l’égard de leurs parents. Cependant, comment savoir si c’est le bon moment pour intervenir ? Quels sont les signes qui doivent alerter ? Comment gérer l’inversion des rôles parents-enfants lorsqu’il faut prendre soin de ses parents malades ?  Découvrez toutes les réponses dans cet article.

Les signaux d’alerte

Les parents ont toujours tendance à dire à leurs enfants que « tout va bien et qu’ils peuvent se débrouiller seuls » mais certaines attitudes ne trompent pas. En effet, en vieillissant il arrive que certaines personnes perdent de leur autonomie et aient besoin d’aide. Le rôle des enfants va alors être important puisqu’ils devront veiller et être attentifs aux signes de faiblesse de leurs parents et notamment à :

  • La difficulté à marcher ou à monter les escaliers seuls
  • L’hygiène personnelle (difficulté à se raser, à prendre une douche ou à renouveler sa tenue vestimentaire)
  • Le changement des habitudes alimentaires
  • Les trous de mémoire ou la confusion au sujet de choses bien connues
  • L’oubli de la prise de médicaments
  • L’éventuelle irritabilité persistante ou les modifications de l’humeur
  • Les signes de dépression
  • Les factures impayées

L’inversion des rôles : quand les enfants s’occupent des parents malades

Vouloir prendre soin de ses parents malades, est pour les enfants une démarche très naturelle remplie de reconnaissance et d’amour. Toutefois cette nouvelle relation peut s’avérer très complexe d’un côté comme de l’autre.

Pour les parents

Par pudeur, les parents peuvent avoir du mal à accepter que leurs enfants s’immiscent dans certains aspects de leur vie privée. Les parents ressentent parfois aussi un sentiment de culpabilité et vivent ce changement de rôle comme un véritable échec. En effet, la logique voudrait que ce soit toujours aux parents de s’occuper de leurs enfants mais certaines situations bousculent l’ordre naturel des choses.

Dans une telle situation, il est donc important de dialoguer pour rassurer ses parents, en leur expliquant les raisons de votre aide et surtout trouver les bons mots pour leur faire accepter la dépendance.

Pour les enfants

Pour les enfants c’est tout aussi difficile et déstabilisant de réussir à faire le deuil de l’autonomie de leur parents. En les prenant en charge, ils se retrouvent dans une relation à la fois affective et soignante, parfois difficile à gérer. En effet, ce nouveau rôle demande beaucoup de patience et de courage. Mais il se peut que les enfants atteignent leurs limites si le degré de dépendance des parents s’aggrave. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à en parler avec des professionnels qui pourront prendre le relai et pour vous permettre de lâcher prise.

Tout comme ils l’ont fait pour eux, les enfants sont prêts à tout pour aider leurs parents malades. Parents et enfants doivent alors parvenir à trouver leur nouvelle place respective et affronter ensemble la situation.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

  Comment faire le deuil de l’autonomie de ses parents ?

  Dépendance des personnes âgées : comment l’accepter ?

Partagez sur :