Quels dispositifs en entreprise en faveur des aidants ?

Quels dispositifs en entreprise en faveur des aidants ?

Peut-on être aidant et salarié ? Quels sont les dispositifs mis en place pour le salarié aidant ? Quelles sont les aides proposées ? Le blog Maintien à domicile vous répond. 

Les congés familiaux

Pour les aidants, il existe aujourd’hui deux types de congés familiaux.

Le congé de soutien familial, devenu le congé de proche aidant

Ce congé dure trois mois et peut être renouvelé jusqu’à un an. Il permet de s’occuper d’un proche, qu’il soit handicapé ou en perte d’autonomie. Il est possible d’opter pour un congé total ou pour un temps partiel ou fractionné. Ce congé n’est cependant pas rémunéré.

Plus d’informations sur le congé de proche aidant

Le congé de solidarité familiale

Celui-ci concerne les aidants qui souhaitent accompagner un malade dont la pathologie engagele pronostic vital. Ce congé est lui aussi de trois mois renouvelables jusqu’à un an. Par ailleurs, le bénéficiaire du congé de solidarité familiale peut percevoir une allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie. La demande d’aide est à effectuer auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Plus d’informations sur le congé de solidarité familiale et sur l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie

La flexibilité des horaires

Les aidants salariés peuvent trouver un accord spécifique avec leur employeur pour accompagner leur proche en perte d’autonomie. Si cela ne passe pas par un congé comme évoqué précédemment, il est parfois possible d’aménager ses horaires ou d’opter pour un temps partiel. Certains dirigeants acceptent également, si le poste le permet, de choisir le télétravail. Enfin, certains salariés peuvent évoluer en interne vers un autre poste si les horaires de celui-ci sont mieux adaptés aux besoins de l’aidant.

Le don de RTT

En entreprise, on peut également faire appel à la solidarité de ses collègues. Ainsi, depuis 2014, un salarié parent d’un enfant gravement malade peut bénéficier d’un don de RTT de la part de ses collègues.

Certaines entreprises n’hésitent pas également à autoriser leurs salariés à faire un don de RTT lorsqu’ils le souhaitent et ce, quelle que soit la situation.

Le droit au répit

Si vous êtes aidant, que vous soyez salarié ou non, il existe aujourd’hui ce que l’on appelle le droit au répit. Il s’agit ici d’une aide financière, à hauteur de 500 euros par an maximum, qui permet à l’aidant de prendre du temps pour lui en plaçant provisoirement son proche dans une structure adaptée.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Aidant/aidé, et si vous partiez en vacances ?

  Aidant : se préserver pour aider longtemps

  Préserver sa santé en pratiquant une activité physique

Partagez sur :