Handicap et vie sociale : quels rôles pour les aidants ?

Handicap et vie sociale : quels rôles pour les aidants ?

L’importance d’une vie sociale dans l’équilibre d’une personne n’est plus à démontrer. Néanmoins, il reste parfois difficile pour une personne en situation de handicap de s’épanouir socialement. Les proches et les aidants, qu’ils soient familiaux ou professionnels, peuvent jouer un rôle clé dans la vie sociale de l’aidé. Voici comment en 7 points.  Lire la suite

Partagez sur :

Handicap et vie sociale, c’est possible !

Handicap et vie sociale, c'est possible

Tisser des relations, partager et échanger sont des besoins fondamentaux pour l’équilibre de tout être humain. Néanmoins, pour certaines personnes, et notamment celles en situation de handicap, maintenir le lien social s’apparente à un véritable parcours du combattant. Accessibilité,  intégration, accompagnement sont autant d’obstacles à la vie sociale d’une personne handicapée.

Pour encourager la vie sociale et éviter l’isolement d’une personne, plusieurs possibilités sont envisageables :  Lire la suite

Partagez sur :

Lutte contre l’isolement des seniors : les étudiants mobilisés

YES-yvelines-etudiants-seniors

Parce que l’été 2003 et le terrible bilan de la canicule ont marqué les esprits, des initiatives ont vu le jour un peu partout en France pour qu’un tel drame ne se reproduise plus jamais. Ainsi, en Yvelines le dispositif Yvelines Etudiants Seniors s’inscrit dans la politique départementale de lutte contre l’isolement des seniors et de prévention auprès des personnes âgées. Initié et financé par le Conseil Général, le dispositif Yvelines Etudiants Seniors, il permet chaque année à des personnes âgées de recevoir des visites de jeunes à leur domicile pendant l’été.  Lire la suite

Partagez sur :

Conseils pour mieux vivre sa déficience auditive ou sa surdité

Personnes âgées : mieux vivre sa déficience auditive ou sa surdité

La perte, totale ou partielle, de l’audition est l’un des effets lié au vieillissement affectant le plus de personnes en France.  On estime en effet que près des deux tiers des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent d’une déficience auditive et qu’un tiers d’entre elles seraient atteintes de surditéLire la suite

Partagez sur :

La médiation animale

Qu'est-ce que la médiation animale ?

L’animal de compagnie tient une place particulière dans notre cœur, que l’on soit enfant, adolescent, adulte ou plus âgé, comme un véritable membre de la famille. Cet attachement vient aussi du fait que la relation d’un humain avec un animal favorise la communication et le jeu, tout en étant un formidable déstressant. C’est de ce constat qu’est née la médiation animale. Ainsi, des associations se penchent aujourd’hui sur les bienfaits de la relation aux animaux pour les personnes âgées, handicapées, ou encore malades.  Lire la suite

Partagez sur :

Maintenir le lien social face à la perte d’autonomie

Maintenir le lien social face à la perte d’autonomie

logo_domisielLa perte d’autonomie est progressive. Tout d’abord, c’est la perte plus ou moins rapide d’une ou plusieurs fonctions motrices qui intervient : la capacité à se déplacer, se vêtir, se nourrir, en somme la capacité à assurer les besoins quotidiens. Le maintien du lien social dans un contexte de perte d’autonomie devient alors un défi de premier ordre.  Lire la suite

Partagez sur :

Communiquer avec une personne souffrant d’Alzheimer

Communiquer avec une personne souffrant d’Alzheimer

Communiquer est un acte banal. Parler, écouter, dialoguer, s’habiller selon des codes, s’exprimer avec des gestes… La communication se décline de différentes façons.

logo_domisiel

Le langage verbal : parfois troublé par la maladie, il est important entre aidant/aidé

Abordons tout d’abord le langage verbal, c’est-à-dire lorsque la parole intervient dans la communication. L’émetteur - celui qui parle, emploie certains mots, certaines intonations, certains timbres de voix, afin que le récepteurcelui qui écoute, reçoive le message avec justesse. La communication verbale représente 30 % des méthodes de communication. Un malade d’Alzheimer subit une confusion de la parole, plus ou moins prononcée selon le stade d’évolution de la maladie. Les phrases apparaissent parfois incompréhensibles et insensées. Ainsi, il est très difficile de savoir si le message émis par l’aidant est compris, notamment si le malade n’est pas en mesure de répondre par le langage.  Lire la suite

Partagez sur :