Seniors homosexuels : comment vieillir sans discrimination ?

seniors_lgbt

Certaines discriminations envers les personnes homosexuelles, lesbiennes ou transgenres peuvent être observées et cela quelque soit l’âge.
Le sigle « LGBT+ » englobe toutes les identités de genres et d’orientations sexuelles autre que les hétérosexuels.
Les problématiques des seniors gays se révèlent particulières et peuvent parfois se cumuler à celles déjà rencontrées par les seniors hétérosexuels.

Quelles sont les problématiques des seniors homosexuels ?

Si tous les seniors sont confrontés à des problématiques d’isolement, de santé, de mobilité, elles prennent une dimension particulière dans la sphère LGBT.
65% des seniors homosexuels vivent seuls contre 15% pour les seniors hétérosexuels de moins de 70 ans et plus de 55% pour ceux de plus de 80 ans.

Bien que les droits aient évolué et permettent une reconnaissance sociale des conjoints, les mentalités bougent lentement et la situation sociale des seniors peut se dégrader considérablement avec l’arrivée de la retraite, surtout dans la mesure où la sexualité des seniors n’est pas un sujet abordé facilement. En ce sens, près de 50% de nos aînés taisent leur orientation sexuelle à leur médecin, non pas par discrétion, mais par peur de discrimination, qui se manifeste couramment dans le milieu médical, y compris de la part du personnel d’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Quelles sont les solutions envisageables ?

Pour les « jeunes » seniors ne demandant pas un accompagnement spécifique, il est nécessaire de conserver une activité sociale et de continuer à avoir des loisirs (voyage, sport…) afin de lutter contre l’isolement. Ne vous enfermez pas dans le silence ou la résignation. Contactez une association ou appelez une ligne écoute dédiée comme celle du collectif « Grey Pride » qui pourra être à votre écoute.

Pour ceux souhaitant aller en établissement ou dont la santé ne laisse pas d’alternative, il existera prochainement une maison de retraite pour les personnes gays ; cela grâce au projet de Rainbold Society (une startup de l’économie sociale et solidaire fondée par Stéphane Sauvé, un ancien gérant d’EHPAD). Cette entreprise a pour objectif le développement d’habitats alternatifs et EHPAD visant à favoriser l’inclusion sociale, la mixité et la parole libre, tout en apportant l’infrastructure nécessaire. Enfin, certains habitats alternatifs et collectifs organisent des espaces où les orientations sexuelles cohabitent sans encombre et sans discrimination.
Comment joindre une association ? Grey Pride  : 01 44 93 74 03

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Sexualité des seniors : un sujet tabou ?

 L’intimité des personnes âgées en EHPAD

Partagez sur :