Seniors, adoptez les bons réflexes au volant !

Seniors, adoptez les bons réflexes au volant !

Les seniors représentent une part des automobilistes de plus en plus importante. Dans les faits, ils ne sont pas plus impliqués dans les accidents de la route que les autres classes d’âge de conducteurs. Ils seraient même, selon les statistiques, quatre fois moins dangereux que les jeunes conducteurs. Il n’en reste pas moins que les capacités à rouler en toute sécurité diminuent avec l’âge. Alors comment faire pour continuer à prendre la voiture le plus longtemps possible sans se mettre en danger ni mettre en danger les autres ? 

Les effets du vieillissement sur la conduite

La conduite est une activité qui requiert de bonnes capacités motrices, sensorielles et cognitives. Or, ces mêmes performances diminuent avec l’âge. Prise de médicaments, baisse de la vue, baisse de l’ouïe, fatigue accrue, le vieillissement impacte les sens, entraîne des réflexes plus lents et déforme notre capacité de jugement. C’est pourquoi il convient de prendre des mesures de sécurité pour une conduite raisonnable et surtout responsable.

Conseils pour conduire en toute sécurité

Évitez les longues distances ou les déplacements inutiles

Lorsque cela n’est pas possible, en milieu rural notamment où les transports en commun sont moins fréquents, il est parfois nécessaire pour les seniors de prendre leur véhicule. Il convient alors de rouler prudemment, de préférence de jour. Lors de longs trajets, pensez à faire des pauses et arrêtez-vous au moindre signe de fatigue ou de gêne au volant. Par ailleurs, évitez les situations stressantes comme un pic de départ en vacances : planifiez vos trajets à un moment de faible trafic, lorsque les conditions de conduite sont plus agréables.

Faites une visite médicale régulièrement

Certains pays européens voisins ont d’ores et déjà imposé cette pratique à partir d’un certain âge, afin d’encadrer au mieux la conduite des seniors. En France, il est simplement conseillé de consulter l’avis de votre médecin traitant, notamment en cas de prise de médicaments pour lesquels les effets secondaires auraient un impact sur la vision, la coordination des mouvements ou encore sur le sommeil.

Révisez vos connaissances pratiques du Code de la Route !

Il existe des journées de formations gratuites et destinées aux seniors permettant d’apprendre ou de réapprendre les règles de sécurité routière. Pensez-y !

Choisissez un véhicule adapté

Optez pour un véhicule dans lequel vous êtes à l’aise, confortablement installé et dans lequel vous avez un large champ de vision. Privilégiez les tableaux de bord simples, les boîtes de vitesses automatiques ou encore les options d’aide à la conduite telles que le limitateur de vitesse ou les rétroviseurs additionnels.

Enfin, soyez objectif !

Acceptez de reconnaître que désormais vous n’êtes plus ce pilote d’antan. Organisez-vous différemment, empruntez les transports en commun, faites appel à la solidarité entre voisins ou découvrez les services de livraison à domicile par exemple.

Vieillir ne signifie pas devoir arrêter de conduire, et vous êtes nombreux à vous montrer tout à fait aptes à prendre le volant. Néanmoins, si vous avez dans votre entourage une personne âgée représentant un danger pour lui-même ainsi que pour les autres usagers de la route, il est de votre devoir de citoyen d’agir, d’en parler en famille ou avec votre médecin.

Partagez sur :