Qu’est-ce qu’un ergothérapeute ?

Ergothérapeute

L’ergothérapeute intervient auprès des personnes ayant des difficultés à réaliser des actes de la vie courante. Son rôle est de faciliter la réalisation des activités de la personne accompagnée. En quoi consiste la profession ? Pourquoi solliciter son aide dans le cadre du maintien à domicile ? En quoi l’ergothérapie est différente de la kinésithérapie ? C’est ce que nous allons voir.

Ergothérapeute : en quoi consiste le métier ?

Définition

L’ergothérapeute est un professionnel du domaine paramédical intermédiaire entre les besoins d’adaptation d’une personne et les exigences de la vie quotidienne. Il peut exercer directement au domicile des patients, mais aussi dans des structures médicales, intégré au sein d’une équipe pluridisciplinaire : centre de rééducation, EHPAD, résidences services seniors…

Rôle

La mission principale de l’ergothérapeute est d’évaluer les difficultés du patient au quotidien. Pour ce faire, il va analyser son degré d’autonomie, sa mobilité ainsi que son environnement, afin de se rendre compte si le logement dans lequel il évolue est adapté. L’objectif est de transformer l’espace de vie du patient pour l’adapter à sa situation réelle et maintenir son autonomie.

Son rôle est également d’aider un patient à maintenir voire à retrouver ses capacités fonctionnelles et relationnelles tout en anticipant les risques d’aggravation. Enfin, il est en mesure de préconiser des aides techniques, humaines ou animalières, et de prodiguer des conseils en matière d’adaptation du logement dans le but de favoriser le maintien à domicile.

Indications

L’ergothérapie s’adresse aux personnes en situation de handicap, aux patients blessés ou aux capacités limitées (facultés motrices et/ou cognitives), souffrant d’une pathologie particulière (maladie d’Alzheimer, Parkinson…) ou encore aux personnes âgées.

 

Recourir à un ergothérapeute : quels sont les bienfaits ?

Recourir aux services d’un ergothérapeute offre son lot de bienfaits. Pour commencer, cela favorisera votre autonomie et vous permettra, dans la majorité des cas, de rester chez vous plus longtemps et dans de bien meilleures conditions (plus de sécurité, plus de sérénité et plus de confort).

En effet, l’ergothérapeute est une aide précieuse pour s’explorer soi-même et développer ses fonctions. Les séances permettent de bien maîtriser les actions du quotidien comme l’hygiène, l’entretien ménager ou encore les déplacements et les loisirs. Vous obtiendrez des conseils utiles pour mettre en pratique les bonnes techniques qui vous soulageront jour après jour.

En vous garantissant une qualité de vie satisfaisante, l’ergothérapeute améliorera nécessairement votre confort et votre bien-être au quotidien. De plus, il pourra faciliter votre intégration dans la communauté et vous permettre d’accroître vos liens sociaux.

 

Ergothérapeute : quelle différence avec le kinésithérapeute ?

L’ergothérapie et la kinésithérapie sont deux disciplines bien distinctes. Le kinésithérapeute est un professionnel de santé dont les actes sont encadrés par le Code de la santé. Ainsi, il agit avec ou sans prescription médicale et ses actes sont remboursés par la Sécurité sociale. Son activité est large (massages, rééducation par le mouvement, manipulations du patient, mobilité des fonctions corporelles, préconisations d’exercices…).

De son côté l’ergothérapeute a davantage un rôle de conseiller et permet au patient d’être indépendant, autonome sur le plan personnel et social. A ce titre, il préconise des aides techniques, des activités ainsi que des aménagements du logement.

Les deux professionnels peuvent toutefois travailler ensemble dans le cadre d’une prise en charge globale et personnalisée du patient, notamment dans les centres de rééducation.

 

Ergothérapie : les prestations sont-elles remboursées ?

Les tarifs d’un ergothérapeute sont variables : généralement entre 30€ et 60€ la séance. A noter qu’il peut aussi s’agir de prix au « forfait » comprenant un programme et des bilans.

Les prestations d’ergothérapie ne sont pas prises en charge directement par l’Assurance Maladie si les séances sont effectuées à domicile, sauf s’il s’agit d’une Affection de Longue Durée (ALD). Cependant, la Sécurité sociale assure leur remboursement lorsque celles-ci se déroulent à l’hôpital, dans le cadre d’une hospitalisation à domicile (HAD) ou au sein d’un établissement médico-social.

Pour profiter d’un remboursement complet, vous pouvez aussi vous renseigner auprès de différentes structures, qui peuvent vous allouer des aides financières, comme :

- La MDPH (maison départementale des personnes handicapées) avec la PCH (Prestation de Compensation du Handicap)

- La CPAM avec une aide extra-légale

- Votre mutuelle ou votre caisse de retraite.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Quelles aides financières pour aménager son domicile ?

•  Aménagement du domicile : focus sur la cuisine

 

Partagez sur :