Quelles aides financières pour aménager son domicile ?

Quelles aides financières pour aménager son domicile ?

Vous éprouvez de plus en plus de difficultés à vous déplacer et votre maison ne semble plus adaptée ? Vous envisagez de faire des travaux pour aménager votre domicile ? Dès lors, quelles sont les aides disponibles ? Qui peut en bénéficier ? Pas de panique, le blog Maintien à domicile vous accompagne et vous conseille…

Dans le cadre du maintien à domicile des personnes âgées, handicapées ou dépendantes, différentes aides financières existent et permettent de financer tout ou partie des travaux d’aménagement du domicile

Les aides pour les seniors

Si vous avez plus de 60 ans et que vous bénéficiez de l’APA, une aide supplémentaire peut vous être octroyée par le Conseil Général pour le financement de votre maintien à domicile et les travaux d’aménagement du domicile.

Si vous êtes retraité, renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite ou de votre caisse nationale d’assurance vieillesse. Celles-ci proposent des subventions en fonction des revenus qui permettent de financer les travaux d’aménagement du domicile des personnes retraitées en perte d’autonomie.

Enfin, dans certains cas, l’ANAH* (Agence Nationale de l’Habitat) peut octroyer une aide pour les travaux d’aménagement du domicile en fonction de votre situation.

Les aides pour les personnes en situation de handicap

Dans le cadre d’un handicap survenu avant l’âge de 60 ans, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) peut prendre en charge les frais pour aménager son domicile. Pour plus de renseignements, renseignez-vous auprès de votre MDPH.

Pour les personnes en situation de handicap de moins de 70 ans, l’Association pour le Logement des Grands Infirmes (ALGI) délivre des aides financières pour les travaux d’aménagement du domicile liés au handicap. Il faut alors prendre contact avec le PACT-ARIM de votre département ou l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) pour connaître précisément les aides disponibles en fonction de votre situation.

Les mesures fiscales

L’état a également mis en place des aides visant à aider les personnes âgées ou handicapées qui souhaitent effectuer des travaux d’aménagement du domicile dans le but d’améliorer leur autonomie.

Le crédit d’impôt

Que vous soyez propriétaire ou locataire, la réalisation de travaux d’aménagement du domicile permet de bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 25% du montant total des travaux, dans la limite de 5 000€ pour une personne célibataire et de 10 000€ pour un couple pacsé ou marié (plus de précisions sur les modalités liées au crédit d’impôt en cliquant ici).

Le crédit d’impôt concerne :

  • les équipements sanitaires (attachés à perpétuelle demeure) comme les éviers et lavabos à hauteur réglable, les douches de plain-pied, les baignoires à porte, les sièges de douche muraux, les toilettes pour personnes handicapées, etc.
  • les équipements de sécurité et d’accessibilité attachés à perpétuelle demeure comme les élévateurs pour personnes handicapées, les barres de maintien ou d’appui, les poignées ou barres de tirage de porte adaptées, les rampes fixes, les dispositifs de fermeture, d’ouverture ou systèmes de commande des installations électriques, d’eau, de gaz et de chauffage, les revêtements de sol antidérapants, etc.

La TVA réduite à 5,5%

Certains équipements destinés aux personnes âgées ou handicapées sont soumis au taux de TVA réduit (5,5%).

Le taux de TVA réduit à 5,5% s’applique également dans le cadre de certains travaux d’aménagement du domicile, notamment lors de l’installation d’ascenseurs élévateurs ou de systèmes de douches et de bains spécialement conçus pour les personnes handicapées.

 

* L’aide « Habiter Mieux » mise en place par  l‘ANAH (Agence Nationale de l’Habitation) change de nom pour devenir Habiter sain, Habiter serein, Habiter facile et Louer facile. Le principe reste le même, il s’agit d‘aides qui prennent en compte une partie des travaux pour financer la réforme d’un logement pour les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs.
Pour connaître votre éligibilité et accéder à cette dernière, vous trouverez sur ce guide toutes les informations nécessaires. Vous pourrez, de plus, cumuler cette aide au Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) pour votre future rénovation.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Aménagement du domicile : focus sur l’escalier !

 Gare aux chutes : nos conseils pour les éviter

•  La téléassistance : le contact à tout moment

Partagez sur :