Perte d’autonomie : quelles solutions d’hébergement ?

Perte d’autonomie : quelles solutions d’hébergement ?

La perte d’autonomie des personnes âgées induit la question du bien vivre chez soi. Pour les aidés et les aidants, cette question est primordiale. Dès lors, comment bien choisir son domicile, et surtout, quelles sont ces différentes options ? 

Le maintien à domicile

Le constat est clair : 90% des français préfèrent vieillir à domicile plutôt qu’en institut*. Cependant, selon le degré de dépendance, il devient nécessaire de réaménager son intérieur afin de le sécuriser et de favoriser les gestes du quotidien ou encore de faire appel à une aide externe (professionnelle ou non).

Les + :

  • Le maintien d’un certain degré d’autonomie
  • Le respect de son intimité
  • Le cadre de vie familier
  • Le respect des habitudes
  • Les aides financières

Les -  :

  • En cas de forte dépendance et de perte d’autonomie : le coût élevé des aides extérieures et du réaménagement du domicile
  • L’insécurité en cas de lourde dépendance
  • La nécessité d’une implication forte de la famille et des proches

L’accueil familial

Certains font le choix d’accueillir chez eux leur proche en perte d’autonomie afin de pouvoir leur apporter toute l’aide et le soutien nécessaire.

Les + :

  • Le coût moindre
  • La proximité des proches et le développement du lien intergénérationnel
  • La sécurité
  • La tranquillité d’esprit pour les proches

Les - :

  • Stress, fatigue, épuisement des aidants : l’implication très forte peut être difficile à assumer sur le long terme
  • La perte de son « intimité », pour les aidants comme pour les aidés

Les maisons de retraite

Lorsque les personnes âgées le souhaitent ou lorsque leur état de santé le nécessite, il leur est possible d’intégrer une maison de retraite.

Les + :

  • La mise en place de soins et d’aides adaptés
  • Le maintien de la vie sociale : convivialité des lieux et activités occupationnelles régulières

Les - :

  • Le coût très élevé : 1 857€ / mois en moyenne**. Toutefois, certaines aides financières sont possibles

Les foyers logements (publics) ou résidences services (privées)

Ces groupements de logements individuels sont accessibles aux personnes de plus de 60 ans valides ou semi-valides et autonomes. Ils offrent différents services communs à l’ensemble des habitants : blanchisserie, ménage, repassage, restauration, animations, etc. Ces établissements peuvent être privés ou publics.

Les + :

  • Le maintien de la vie sociale : convivialité des lieux
  • Des services communs qui facilitent le quotidien de chacun
  • La possibilité d’obtenir des aides financières

Les – :

  • Des logements qui ne sont pas ouverts aux personnes dépendantes (GIR 1 à 3)

Une option originale : entre l’accueil familial et le maintien à domicile

Senior Cottage est une alternative à la maison de retraite et au réaménagement de son domicile. Les logements modulables proposés permettent aux personnes dépendantes de déménager près de leur proche quand leur logement devient inadapté à leur perte d’autonomie.

Les + :

  • Installation rapide, aisément modulable
  • Des équipements et installations spécifiquement adaptés à la perte d’autonomie et au handicap
  • La proximité des proches et le développement du lien intergénérationnel
  • La préservation de l’intimité de chacun

Les - :

  • Nécessite que les proches disposent d’un terrain avec une superficie suffisante pour accueillir ce logement modulable
  • Le coût : moins élevé que les maisons de retraite et les résidences services sur le long terme, mais coûteux tout de même

Pour vous aider à choisir la solution la plus adaptée à vos besoins et connaître l’ensemble des structures et aides disponibles dans votre région, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre mairie ou du service en charge de la politique senior du Conseil Général de votre département.

* selon un sondage opinion-way sur la dépendance et le maintien à domicile pour l’Observatoire de l’intérêt général, avril 2012.

** selon l’observatoire de l’EHPAD de KPMG.

 

Cet article vous intéresse ? Découvrez également :

  Les différentes aides financières
•  APA – Aide Personnalisée d’Autonomie
 ARDH – Aide au retour à domicile après hospitalisation
 Mes droits en maison de retraite
 L’aidant proche, acteur du maintien à domicile
 Aidant : se préserver pour aider longtemps
 5 conseils aux aidants familiaux !

Partagez sur :