Personnes fragiles : s’organiser pour faire les courses !

Aide aux courses

Avec l’avancée en âge, il n’est pas toujours évident de poursuivre sa routine quotidienne en restant à domicile. Il devient parfois complexe de sortir prendre l’air, de faire son ménage, son repassage ou encore d’aller faire ses courses, d’autant plus par les temps qui courent. Le risque lié au COVID-19 et la nécessité de conserver les gestes barrières limitent encore plus les déplacements des personnes âgées et dépendantes. Pour autant, il existe des solutions d’accompagnement et d’aide à domicile, pour les courses notamment.

Personnes dépendantes : les risques du maintien à domicile à l’heure du coronavirus

Aller chercher un colis à La Poste, retirer de l’argent à la banque, passer chez le boucher ou encore acheter sa baguette de pain quotidienne… Ces actes du quotidien, anodins de prime abord, peuvent être complexes pour les personnes âgées, en situation de dépendance ou de handicap. Certaines personnes fragiles ont en effet des difficultés pour marcher, ont peur de tomber (risque de chute accru avec l’âge), se repèrent mal dans leur environnement ou sont angoissées à l’idée de tomber malades avec l’épidémie de COVID-19.

Le risque pour ces seniors est réel. Ils peuvent se retrouver seuls face à leurs besoins, assujettis à des épisodes de dénutrition et de dépression. Heureusement, des solutions existent pour disposer d’un accompagnement à domicile sur la durée (quelques heures par semaine, par jour ou par mois en fonction de vos besoins).

Trouver de l’aide auprès de professionnels pour faire vos courses

Il est tout d’abord possible de solliciter l’aide du réseau Azaé qui mettra à votre disposition une auxiliaire de vie qualifiée et de confiance afin de faire vos courses à votre place avec une liste que vous lui aurez préalablement fournie, et un porte-monnaie mis à sa disposition à cet effet. S’il s’agit le plus souvent des courses alimentaires, les aides à domicile peuvent aussi s’occuper d’acheter vos médicaments, le matériel pour procéder aux tâches ménagères ou bien des cadeaux pour vos petits-enfants !

Les professionnels à domicile Azaé peuvent également vous accompagner au marché, au supermarché, à la boulangerie et dans tous vos déplacements véhiculés ou non. Ce moment privilégié est l’occasion de sortir de chez vous en toute sécurité, à l’occasion d’une promenade, et même l’opportunité de faire un peu d’exercice physique et de reprendre confiance en vous.

Enfin, il est possible de vous faire livrer vos courses à domicile : certaines enseignes de la grande distribution proposent ce service si vous commandez sur leur site internet. Vous pouvez également souscrire à un abonnement à des paniers de fruits et légumes et autres produits alimentaires, en circuit court, auprès de certaines coopératives agricoles notamment.

 

Solliciter vos voisins ou des associations à proximité

Si vous êtes particulièrement isolé ou en situation de dépendance, vous pouvez aussi opter pour « le système D », par exemple en misant sur la solidarité de vos proches (vos enfants, vos petits-enfants…) et/ou de vos voisins pour la livraison de vos courses à domicile. A l’heure du coronavirus, des initiatives solidaires ont fleuri et des groupes d’entraide sont nés dans les quartiers pour aider les plus démunis.

Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez contacter votre mairie afin de vous renseigner si ce type de dispositif existe dans votre commune et sur les modalités pour pouvoir en bénéficier.

 

Aide aux courses : des aides financières existent !

Il existe de nombreuses aides financières pour aider les personnes âgées et/ou handicapées à continuer à vivre chez elles sans crainte et à financer les prestations d’accompagnement à domicile. On parle aussi d’aides pour l’autonomie, par exemple :

 L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) : dotation financière destinée aux personnes âgées qui rencontrent des difficultés à accomplir les gestes simples de la vie quotidienne et qui souhaitent s’entourer de professionnels.

 La PCH (Prestation de Compensation du Handicap) : aide versée par le Conseil départemental dont le but est d’aider les personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie dans la réalisation des actes de la vie quotidienne.

 L’aide-ménagère à domicile : aide financière qui finance les interventions d’une aide à domicile et est attribuée sous condition d’âge et de ressources.

 L’ARDH (Aide au Retour à Domicile Après Hospitalisation) : dotation de courte durée apportée aux personnes âgées après une hospitalisation pour améliorer leur cadre de vie et les accompagner dans leur rétablissement.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’une agence de services à la personne proche de chez vous. Les conseillers pourront tout à fait vous fournir plus d’informations sur les aides financières (mais aussi fiscales, comme les crédits d’impôt) auxquelles vous êtes éligibles pour être entourés au quotidien !

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Téléconsultation chez le kiné : tout ce qu’il faut savoir

•  Aides financières : l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)

 

Partagez sur :