Seniors : obtenir un crédit immobilier, c’est possible !

crédit immobilier seniors

Passé un certain âge, il est plus complexe d’obtenir un prêt pour financer un achat immobilier. En effet, bien que la situation tende à s’améliorer, les seniors n’ont pas toujours la cote auprès des banques lors de la souscription d’un crédit.

Jusqu’à quel âge pouvez-vous investir dans l’immobilier ? Comment faire bonne impression auprès des banques ? Quelles garanties vous sont demandées ? Gros plan sur les solutions proposées pour emprunter lorsque l’on est senior.

La retraite, synonyme de nouveaux projets… immobiliers !

La retraite est une nouvelle étape de vie ! Elle s’accompagne ainsi souvent de projets : celui d’investir dans l’immobilier locatif, de se faire plaisir avec une maison secondaire pour les vacances, ou encore celui d’anticiper sa perte d’autonomie en achetant une maison de plain-pied ! Dans la majorité des cas, ces projets immobiliers nécessitent un crédit.

Si certaines banques sont réticentes à octroyer des prêts aux personnes âgées du fait d’une plus grande exposition aux risques, la situation n’est plus celle d’il y a quelques années. Désormais, obtenir un prêt bancaire à l’approche de la retraite, voire plus tard, est tout à fait envisageable.

La part des seniors au sein des clients emprunteurs représente désormais, au global, 10 à 15% des prêts, avec notamment 20% des crédits immobiliers souscrits par des personnes de plus de 60 ans (source : LesFurets.com). Des offres de prêts seniors sur-mesure se démocratisent même.

Emprunter : des solutions de financement alternatives pour les seniors

De nouvelles solutions de financement se présentent aux seniors qui souhaitent obtenir un crédit à l’habitat, à commencer par les emprunts immobiliers seniors.

Lors d’une demande de crédit immobilier senior, les organismes prêteurs évaluent différents points :

  • Le senior dispose-t-il déjà d’un patrimoine (immobilier ou financier) ?

  • Est-il déjà à la retraite ou quand va-t-il l’être ?

  • Comment vont fluctuer ses revenus ?

C’est pour répondre à ces questions que les banques ont créé des prêts dédiés aux seniors prévoyant une baisse de la mensualité lors du départ en retraite. L’objectif est de maximiser le montant emprunté, en tenant compte des possibilités de remboursement présentes et futures.

Crédit immobilier seniors : attention à l’assurance emprunteur !

La principale problématique des banques réside dans le fait qu’elles considèrent que les aînés affichent plus d’antécédents médicaux. La probabilité qu’ils ne puissent pas s’acquitter de leur dette jusqu’au terme du contrat leur semble donc plus élevée. C’est donc l’assurance emprunteur senior qui pose surtout problème aux organismes prêteurs. A juste titre.

Cependant, les souscripteurs seniors peuvent tout à fait recourir à la délégation d’assurance et contracter une assurance de prêt immobilier individuelle. Ils doivent néanmoins prêter une attention particulière à la garantie décès-invalidité !

Dans le cas où le coût de l’assurance-prêt leur revient trop cher, les seniors ont la possibilité de solliciter une personne pour se porter caution, de garantir l’emprunt par le nantissement d’un contrat d’assurance-vie ou d’hypothéquer leur logement. A noter que la couverture peut s’étendre jusqu’à 90 ans pour les meilleures offres !

Crédit immobilier pour seniors : loin d’être impossible !

Une durée de remboursement de prêt raccourcie

La plupart du temps, le remboursement du crédit pour senior doit être effectué avant les 80 ans (85 ans maximum). Les délais de remboursement sont donc réduits.

Si les jeunes actifs privilégient des prêts bancaires sur 20 à 25 ans, lorsque vous empruntez à plus de 65 ans, attendez-vous à devoir rembourser votre crédit sur 10 ans, tout au plus sur 15 ans.

La nécessité d’assumer des mensualités élevées

Les mensualités d’un crédit personne âgée sont donc nécessairement plus conséquentes. En ce qui concerne le taux du crédit senior, il n’est pas surévalué en fonction de l’âge de l’emprunteur, mais varie selon son dossier personnel, son apport et ses revenus.

Les seniors : des clients de moins en moins boudés par les banques

Vous l’aurez compris, si les banques ont longtemps été peu enclines à accorder des prêts aux seniors, la situation a fortement évolué ces dernières années avec l’allongement de l’espérance de vie.

Pour les plus chanceux, un niveau de retraite confortable et un apport personnel substantiel leur permet même d’être des clients particulièrement intéressants !

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Acheter une résidence secondaire à 50 ans

 Colocation entre seniors, une bonne idée ?

Partagez sur :