Mon métier d’auxiliaire de vie pendant le confinement

Auxiliaire de vie pendant le confinement - vidéo

Rachel exerce le métier d’auxiliaire de vie au sein de l’agence d’aide à domicile Azaé Strasbourg. Elle intervient auprès de personnes en perte d’autonomie pour les aider au quotidien dans les actes essentiels de la vie. Nous sommes partis à sa rencontre dans cette vidéo, dans laquelle elle nous parle de son métier et de son ressenti face à la crise du Coronavirus.

Zoom sur le métier d’auxiliaire de vie

Le métier d’auxiliaire de vie consiste à accompagner au quotidien des personnes âgées ou en situation de handicap : aide à la toilette, préparation et prise des repas, entretien du cadre de vie, courses… Ses missions sont aussi variées qu’essentielles dans le quotidien des bénéficiaires.

L’auxiliaire de vie joue également un rôle dans la lutte contre l’isolement, en maintenant un lien social avec le bénéficiaire.

Pendant la crise du Coronavirus

Lors du pic de l’épidémie, Rachel n’a jamais quitté son poste, malgré le stress induit par la crise sanitaire. En première ligne et confrontée, comme l’ensemble du secteur, à des difficultés d’approvisionnement en matériel de protection, elle a continué à travailler durant tout le confinement, ayant à cœur d’accomplir sa mission essentielle pour ses bénéficiaires.

Son rôle de soutien moral auprès des bénéficiaires a été indispensable. Ces personnes fragilisées, plus susceptibles d’attraper la Covid-19, n’ont pour la plupart pas reçu de visite de leur famille pendant le confinement. Au risque d’être atteint par le virus s’est donc ajouté le risque d’isolement, qui peut parfois avoir des conséquences psychologiques dramatiques.

Plus que jamais, cette crise a mis en lumière l’importance des métiers de l’aide à la personne, en particulier les auxiliaires de vie. Par leur présence indispensable auprès des bénéficiaires, Rachel et tous les autres ont continué d’apporter, autant qu’ils le pouvaient, chaleur humaine et contact social.

Merci à eux pour leur dévouement sans faille.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Quelles aides pour les personnes âgées handicapées ?

•  Bien choisir son auxiliaire de vie

 

Partagez sur :