Confinement et COVID-19 : que retenir ?

Bilan Covid-19

La période de confinement s’est achevée depuis bientôt 2 semaines en France. Bien qu’il faille continuer à respecter les gestes barrières et à limiter nos déplacements, la plupart d’entre nous sommes désormais autorisés à sortir.

S’il est bien sûr difficile de trouver des points positifs à la crise sanitaire liée au COVID-19 et au contexte anxiogène, le confinement nous a tout de même apporté des choses, entre redécouverte de soi et nouveau rapport aux autres. Que faut-il en retenir ? On fait le point.

Les points positifs du confinement lié au COVID-19

« Positif », « confinement » et « COVID-19 » : voici des termes très peu associés, à juste titre ! Entre anxiété, solitude et angoisse, le confinement a, pour beaucoup, été mal vécu. Pourtant, avec un peu de recul, il a permis à certains services de se développer, comme la télémédecine, le télétravail ou les appels réguliers en vidéo, et a mis en exergue de beaux élans de solidarité.

De beaux élans de solidarité

En effet, la situation sanitaire a rassemblé de nombreux collectifs autour d’objectifs communs : la conception de masques, la livraison de repas gratuits pour les soignants, les actions de maintien du lien social envers les aînés, le retour de la consommation des produits locaux et artisanaux…

Certains ont fait passer le collectif avant eux, c’est bien sûr le cas du personnel soignant, mais aussi de nombreuses autres professions : aide à domicile, femme de ménage, éboueur, hôtesse de caisse, pharmacien…

Le renforcement des liens

La crise sanitaire du coronavirus a également permis de renforcer les liens intergénérationnels et familiaux, grâce aux nouvelles technologies (Skype, WhatsApp, Messenger…) mais également de tisser des liens entre voisins, notamment dans les résidences services seniors ou dans les immeubles lors des sessions d’applaudissements collectifs aux balcons à 20h.

L’environnement qui respire

S’il y a bien un côté positif au confinement, c’est notre belle terre, qui a bénéficié d’un second souffle voyant diminuer considérablement son taux de pollution et ce, dans tous les pays du monde. Les animaux ont également profité de cette période de calme pour faire leur grand retour. Espérons que cela dure…

Cultiver l’art de ne rien faire : un autre aspect positif du confinement

Si certains confinés ont profité de leur nouveau temps libre pour s’adonner à de nouveaux loisirs et à des activités diverses et variées : la couture, le dessin, la peinture…. Le confinement a également permis aux français de se recentrer sur les choses essentielles de la vie.

Pour les personnes confinées en famille, ces quelques semaines hors du temps ont parfois été l’occasion de se rapprocher, de discuter et de se retrouver : simplement de profiter du fait d’être ensemble hors de la routine quotidienne.

Pour les personnes confinées seules, ce temps a pu être l’opportunité de réfléchir et de vivre une sorte d’introspection. Le confinement a ainsi permis de faire le point sur soi-même, de se retrouver, de réfléchir à l’avenir, à l’après confinement et de faire des projets.

Déconfinement n’est pas synonyme de fin de pandémie

Les autorités sanitaires ont été très claires à ce sujet : le 11 mai n’a pas signé pas l’arrêt des efforts et le déconfinement n’est malheureusement pas synonyme de la fin de l’épidémie de coronavirus. Tout un chacun est invité à prendre ses dispositions.

Il faut bien sûr toujours respecter les consignes d’hygiène et les gestes barrières, notamment se laver les mains suffisamment longtemps avec de l’eau et du savon. Il est également conseillé de bien désinfecter votre domicile. Une aide-ménagère peut d’ailleurs vous accompagner dans cette tâche. Continuez aussi à garder le contact avec vos proches, c’est très important pour le moral.

Enfin, la bienveillance est toujours de mise, en particulier vers les publics fragiles (personnes en perte d’autonomie, personnes âgées, en situation de handicap ou en sortie d’hospitalisation). Durant le confinement, les aides à domicile, et notamment le personnel Azaé, a bien évidemment veillé sur eux, et les ont accompagnés au quotidien malgré le contexte exceptionnel ! N’hésitez pas à poursuivre ce bel élan de solidarité envers les plus démunis en leur proposant de les aider pour les courses ou en rejoignant des mouvements locaux.

Nous avons évidemment hâte que la vie reprenne son cours au plus vite sans ce maudit virus. Néanmoins, les effets positifs du confinement et du COVID-19 sont à souligner et doivent nous permettre de tirer quelques enseignements pour l’avenir !

 Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Le numérique, générateur de lien social pour les seniors ?

• Aide à domicile et complémentaire santé

Partagez sur :