Aidants : 4 astuces ultra-efficaces pour se rappeler de tout !

Aidant familial

Aider un proche en situation de dépendance est un travail à temps plein.

La preuve, en tant qu’aidant familial vous avez des tâches à réaliser tout au long de la journée : des rendez-vous à droite et à gauche, des courses à faire, la préparation des repas, etc. Vous ne vous arrêtez jamais et la liste des choses à faire semble s’allonger d’heure en heure.

Pas facile de tout retenir ! Si vous êtes plutôt tête en l’air, nous avons la solution : découvrez 4 astuces ultra-efficaces pour organiser ses journées  et se rappeler de tout !

 

1 : Écrivez toutes vos tâches

La to-do list est votre amie, soyez en sûr. Vous ne savez pas ce que c’est ? Il s’agit simplement de faire une liste des choses à faire : démarches administratives, courses, rendez-vous médicaux, etc. Il suffit d’ajouter une case à côté de chaque item et de la cocher quand c’est fait. Ce n’est pas bien compliqué et pourtant, en optimisant l’organisation de votre journée, vous pourrez gagner un temps précieux !

Pour encore plus d’efficacité, trouvez-vous un petit agenda que vous glisserez ensuite dans votre sac pour cocher vos cases à tout instant. Et pour ajouter des détails à la dernière minute, munissez-vous de notes adhésives !

2 : Restez concentré

Cela peut paraître étrange, mais se concentrer reste la meilleure solution pour ne rien oublier.
Pourquoi ? Car lorsque l’on s’éparpille, que l’on fait plusieurs choses en même temps ou que l’on est simplement perdu dans nos pensées, nos souvenirs en prennent un coup. Vous oubliez donc tout le temps ce que vous étiez censé faire.

Bien sûr, ce n’est pas toujours simple de rester attentif. Alors rappelez-vous que la méditation est un bon exercice pour renforcer votre mémoire et votre capacité de concentration. Pas besoin de méditer pendant des heures, 10 minutes chaque jour suffisent amplement.

3 : Accordez-vous une pause

Vous n’arrivez à vous souvenir de rien ? Votre cerveau semble fonctionner au ralenti ? Dans ce cas, c’est qu’il est temps de faire une pause. Et pour cela, rien de mieux qu’une bonne sieste dans l’après-midi. Loin d’être néfaste, celle-ci développe vos capacités d’apprentissage et stimule vos facultés de mémorisation.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, sachez qu’une étude menée en 2008 a démontré que l’activité du cerveau chez les individus adeptes de la sieste est supérieure à celle des autres.

Accompagner un proche en situation de dépendance et/ou de handicap peut avoir un impact fort sur votre moral, sur votre vie personnelle et sur votre activité professionnelle. Vous pouvez, si besoin, faire appel en complément à un(e) auxiliaire de vie ou une aide ménagère pour alléger vos journées.

4 : Profitez de moments complices avec vos proches

Parce qu’être un aidant, ce n’est pas toujours s’occuper des tâches administratives, accordez-vous aussi des moments ludiques avec vos proches. Cela vous aide à faire retomber la pression, à mieux vous concentrer pendant la journée et à créer de nouveaux souvenirs !

Pour ce faire, n’hésitez pas à réaliser un album photo ensemble, en ajoutant des légendes, des commentaires, etc. Allez donc chercher les cartons dans la cave ou dans le grenier. Mettez toutes les photos de côté et commencez à les classer à plusieurs. En plus de vous amuser et de vous remémorer le bon temps, votre proche stimule lui aussi sa mémoire visuelle !

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 

  Aidant : se préserver pour aider longtemps

  5 conseils aux aidants familiaux

Partagez sur :