L’accessibilité numérique : un bon en avant prévu pour 2015 !

L’accessibilité numérique : un bon en avant prévu pour 2015 !

Peu connue du grand public, l’accessibilité numérique est une notion simple qui a pour but de permettre l’accès aux contenus numériques sur internet, pour tous. Ainsi, l’objectif est par exemple de proposer la version audio d’un site web pour les malentendants ou encore d’améliorer l’ergonomie de l’interface pour permettre la lecture, même en cas de déficience visuelle. Loin d’avoir un rôle accessoire, l’accessibilité numérique concerne les 80 millions de personnes en Europe pour qui l’accès au numérique et aux contenus sur internet reste difficile. Une difficulté qui persiste, pour cause de méconnaissance du sujet, mais aussi du fait des coûts d’une adaptation efficiente des sites internet et du manque de moyens. Grâce aux exigences qu’elle impose à tous les sites publics ou assimilés (entreprises publiques, Epad, Epic…), la loi sur l’accessibilité 2015 pourrait accélérer les avancées techniques et répondre à de nombreux enjeux sociétaux. 

La France doit rattraper son retard sur l’accessibilité numérique

En effet, le retard numérique devra être rattrapé car, comme d’autres pays l’ont fait avant elle, la France obligera, à partir du 1er janvier 2015, les sites des administrations publiques ou assimilées à adapter leur contenu à tout type de public, dans le cadre de la loi pour l’égalité des droits et des chances (Art. 47 de la Loi n°2005-102 du 11 février 2005). Ainsi, à travers cette « loi accessibilité » une personne malvoyante ou qui ne sait pas lire pourra, elle aussi, effectuer ses démarches administratives, s’informer, etc.

Loi sur l’accessibilité 2015 : ce qui devra changer

L’accessibilité numérique et la loi de 2015 visant à l’encadrer, sont des thèmes largement développés dans de nombreux événements, comme ce fut le cas cette année à Strasbourg lors du salon sur l’accessibilité où nous avons pu recueillir les propos de professionnels du secteur. Deux experts du numérique ont ainsi expliqué à l’audience les enjeux d’internet, notamment dans l’insertion sociale et professionnelle.

Le web, cet outil qui facilite considérablement la vie, est en phase de devenir indispensable. C’est la raison pour laquelle les millions de personnes, pour l’instant encore trop mises à l’écart par les acteurs du web, doivent pouvoir bénéficier d’un accès adapté à l’outil numérique. Ainsi, Jennifer Noesser et Philippe Vayssière, experts en accessibilité numérique rappellent les possibilités, souvent simples, qu’offrent les contenus adaptés : « de nombreuses aides techniques dédiées aux personnes en situation de dépendance existent tels que les lecteurs d’écran, les loupes, les vidéos en langue des signes, les sous-titres ou encore les claviers adaptés ».

Des réformes destinées à un public plus large que celui concerné par le handicap

Contrairement aux idées reçues, ces outils ne s’adressent pas qu’aux personnes en situation de handicap, le public concerné est beaucoup plus large. Comme l’explique Jennifer Noesser : « ces outils sont destinés à un public qui englobe tout autant les personnes en situation de handicap que  les personnes analphabètes, les personnes âgées, le jeune public, etc. » En attendant que les sites privés se mettent à la page, les interfaces institutionnelles ont déjà pris le tournant de l’accessibilité numérique dans leur mission de service public, puisque tous les sites officiels ont adapté leurs contenus afin d’être accessibles au plus grand nombre.

Tout en démontrant l’importance de rendre accessibles les sites internet, les intervenants ont regretté le manque de formation des professionnels de l’informatique sur le thème de l’accessibilité numérique : « très peu d’écoles d’informatique dispensent des formations sur ce sujet et c’est une des raisons pour lesquelles il y a du retard en la matière ». Un constat lucide de la part des professionnels qui auront réussi à montrer à l’audience les enjeux de la mise en conformité des sites internet avec la loi sur l’accessibilité de 2015.

Les avancées dans le domaine du numérique favoriseront aussi le développement d’autres secteurs comme l’insertion professionnelle ou encore l’éducation et la formation des personnes en situation de handicap. Une petite révolution numérique puisque dès lors, les 12 millions de français concernés pourront aisément utiliser le web et ses ressources. Une manière d’atténuer la fracture numérique et de donner, comme le souhaite la loi : « une égalité des chances et des droits » à tous les français.

 

 Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

  Interview du Conseiller Général : Politiques de solidarité

•  Journée de la diversité : A2micile y était, on vous raconte tout !

Partagez sur :

Il y a 2 commentaires concernant “L’accessibilité numérique : un bon en avant prévu pour 2015 !

  1. Bonsoir,
    En France, l’article 47 de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, fait de l’accessibilité une exigence pour tous les services de communication publique en ligne de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent. Il stipule que les informations diffusées par ces services doivent être accessibles à tous. Le Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations (RGAA) permettra de rendre progressivement accessible l’ensemble des informations fournies par ces services. Puis, le décret n°2009-546 du 14 mai 2009 impose une mise en œuvre de l’accessibilité dans un délai de deux ans (à partir de la publication du décret).
    La loi de 2015 concernera les Etablissements qui Reçoivent du Public (y compris les commerces). On parle ici de boutique physique et non numérique. Il y aura cependant des tolérances en fonction de certaines conditions.
    Cordialement.

  2. Bonjour Chris,
    Merci beaucoup pour ce message, l’accessibilité est un sujet riche qui touche un grand nombre de personnes, tous âges et tout milieux confondus et nous ne manquerons pas d’en faire l’objet de futurs articles. Bonne continuation à vous !