Emploi et handicap : la marche à suivre pour les entreprises !

Emploi et handicap : la marche à suivre pour les entreprises !

En matière d’emploi des personnes handicapées, le deux principaux obstacles restent le manque d’information et la peur du handicap. Pour vous accompagner dans le respect du quota fixé par la loi, voici les réponses aux 6 questions les plus courantes concernant l’emploi des personnes handicapées

1. Comment trouver des demandeurs d’emploi en situation de handicap ?

  • En consultant les sites internet : espace emploi du site Agefiph, handicap-job, hanploi, handi-cv, missionhandicap, talenteo…
  • En construisant un réseau : l’Agefiph et ses partenaires organisent des actions afin de favoriser la rencontre entre entreprises et demandeurs d’emploi en situation de handicap. Tous les ans, au mois de novembre, a lieu la semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Cette manifestation est l’occasion idéale de faire connaître votre entreprise et votre engagement en faveur du handicap. Les clubs d’entreprises handicap, souvent animés par le Medef, permettent aux entreprises participantes d’échanger sur leur politique handicap et les difficultés rencontrées. Ces clubs offrent également l’opportunité de rencontrer des professionnels de l’insertion qui pourront vous apporter de précieux conseils en matière de recrutement. Renseignez vous auprès du Medef de votre département afin de connaître le club le plus proche de chez vous.

2. Comment et pourquoi recruter un intérimaire ?

Ce type de contrat vous permettra d’apprécier les compétences du travailleur handicapé et de son adéquation avec le poste avant de vous lancer dans un contrat durable.

OVALIE est la première entreprise de travail temporaire d’insertion en France spécialisée dans le placement des travailleurs handicapés. La mission de cette entreprise ne s’arrête pas à l’embauche, elle  » prend en charge l’accompagnement, l’adaptation du poste et la mise en place d’une formation ou d’un tuteur si besoin  » comme l’explique son directeur, Monsieur Metzger.

3. Doit-on lire la candidature d’un travailleur en situation de handicap de la même manière que celle d’un candidat valide ?

80 % des personnes en situation de handicap ont un niveau inférieur au bac. Il faut donc adapter sa manière de lire un CV : laissez de côté les diplômes ou le type de formation et arrêtez vous davantage sur les compétences et les qualités du candidat. Lorsque vous publiez une offre d’emploi, évoquez les compétences recherchées plutôt que l’intitulé du poste et le niveau d’étude attendu. Cette méthode relativement simple vous permettra d’attirer un spectre plus large de profils tout aussi compétents.

4. Comment aborder la question du handicap ?

Si le handicap est invisible, l’annonce de celui-ci dépend de la volonté du candidat et ne doit pas faire l’objet d’une question lors de l’entretien. Néanmoins si le handicap du candidat est visible, vous pouvez aborder la question en toute simplicité sous l’angle des éventuels besoins notamment en terme d’aménagement du poste de travail. Si vous avez peur de commettre une maladresse au moment d’évoquer la question du handicap, renseignez-vous au préalable sur le handicap et sur les différentes possibilités de compensation si vous en avez la possibilité. Si la personne vous est adressée par une structure comme un Cap emploi par exemple, celle-ci peut mettre en place une médiation qui vous accompagnera dans l’évocation du handicap et des besoins qui découlent de ce dernier.

5. Comment préparer l’arrivée d’un nouvel employé handicapé ?

Il est important d’informer et de sensibiliser les futurs collaborateurs du travailleur handicapé pour optimiser son intégration. Vous pouvez mettre en place un système de tutorat afin qu’un ou plusieurs salariés accompagnent le travailleur handicapé dans ces premières semaines. Néanmoins, veillez à prendre en compte la volonté du futur employé. Si son handicap est invisible, il peut souhaiter ne pas le dévoiler aux autres salariés. Dans le cas où son handicap est visible, demandez lui de quelle manière il souhaite aborder la question au sein de l’entreprise.

6. Faut-il communiquer sur le handicap en entreprise ?

Des actions de sensibilisation à l’égard des managers, des partenaires sociaux et des salariés peuvent permettre d’agir contre les préjugés vis-à-vis du handicap. Le groupe ADF, entreprise de services de maintenance a réalisé une vidéo de témoignages de travailleurs handicapés et de leur entourage. Cette vidéo est un bon outil de communication pour briser les tabous liés au handicap, communiquer sur la politique handicap de l’entreprise et valoriser son image en communiquant sur son engagement en faveur de l’emploi des personnes handicapées.

7. Comment préserver l’emploi des personnes handicapées ?

L’Agefiph a développé des Services d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés (Sameth) dont la mission consiste à accompagner l’entreprise et son salarié confrontés à une problématique de maintien à l’emploi. Les Sameth proposent aux entreprises les services suivants :

  • Informations sur le cadre juridique et la démarche de maintien dans l’emploi des personnes handicapées mais aussi sur les aides et les prestations existantes
  • Analyse de la situation et accompagnement dans la recherche et la mise en œuvre de solutions adaptées
  • Mobilisation d’expertises spécifiques, d’études ergonomiques, d’aides et de prestations techniques, humaines et financières pour la mise en œuvre des solutions de maintien

Sources : Action et compétence

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

  L’emploi des personnes handicapées, où en est-on ?

Partagez sur :