Divorcer à 70 ans : un nouveau départ ?

divorce_70 ans

Depuis quelques années, les statistiques révèlent que les seniors sont de plus en plus nombreux à divorcer après 60 ans, voire après 70 ans. Dans une société en pleine mutation, les seniors imposent une tendance qui en dit long sur leurs attentes.
Pourquoi ne pas divorcer à 70 ans et démarrer une nouvelle vie ?

Une nouvelle vie !

L’allongement de l’espérance de vie, les progrès de la médecine ou encore le passage à la retraite mènent de nombreux couples à se poser des questions sous un angle nouveau.
Un questionnement existentiel qui peut mener à une remise en question générale.

Près de 20 000 seniors passent le cap chaque année, d’autant plus dans une société où le divorce n’est plus un tabou ni une honte. Ce sont généralement les femmes, 63% selon l’INED, qui demandent le divorce.
Si certains divorcent par envie de changement de vie et constat d’être arrivé au bout d’un trajet commun, d’autres y arrivent par lassitude et usure après trop d’années à prendre sur soi.

Biens matériels

Au moment de la prise de décision du divorce, il peut s’avérer que l’une des deux personnes se retrouve défavorisée financièrement (souvent les femmes, celles-ci percevant la plupart du temps une plus faible retraite que les hommes).
Afin que personne ne soit confronté à une situation de précarité, la loi prévoit pour les couples divorcés le versement d’une prestation compensatoire à la personne possédant le moins de ressources, par l’autre conjoint. Le couple peut décider, par consentement mutuel, du montant de la prestation et de la forme du versement.

Longtemps tabou, le divorce des seniors est désormais un fait acquis et bien entré dans les mœurs.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Comment trouver l’amour à 60 ans ?

 Des sites pour aider les seniors à trouver l’amour sur internet

Partagez sur :