Seniors, apprenez à démasquer les arnaques

Seniors, apprenez à démasquer les arnaques

Plus vulnérables, les personnes âgées sont des cibles de prédilection pour grand nombre d’imposteurs. Isolées et moins informées, elles constituent des proies rêvées et se laissent facilement berner. Comment déjouer les pièges de ces escrocs habiles et de plus en plus audacieux ? Comment prévenir les risques d’arnaques ? Découvrez en quelques conseils pratiques comment parvenir à détecter les signes de fraude. 

Les escroqueries les plus fréquentes

Les escrocs redoublent d’ingéniosité lorsqu’il s’agit d’imaginer des scénarios crédibles visant à duper les personnes âgées.

Parmi les principales techniques d’escroquerie visant les personnes âgées, on retrouve les arnaques à domicile. Vendeurs malhonnêtes et usurpateurs d’identité se présentent directement au domicile des personnes âgées dans le but de vendre un produit ou un service pour lequel le prix ou la facture sera surévalué. Les techniques commerciales de ces arnaqueurs sont très persuasives et bien rodées, induisant la plupart du temps les seniors en erreurs.

Le web est également source de nombreuses arnaques de plus en plus sophistiquées. Le phishing, entre autres, est très répandu et consiste à envoyer de faux emails qui imitent les messages et en-tête des sites institutionnels dans le but de recueillir des informations privées.

Redoublez de prudence !

Vérifiez le contenu des documents et contrats avant de signer

Avant de donner votre accord, prenez le temps de lire l’intitulé des documents que l’on vous demande de signer. Est-ce une proposition de devis ou bien un contrat ? Ne vous engagez pas si les termes ne vous semblent pas clairs, ou si le contenu écrit ne correspond pas à la prestation demandée.

Contrôlez l’identité de l’entreprise

Pensez à vérifier l’existence de telle entreprise, artisan ou prestataire de service avant de débuter un chantier notamment. Vous êtes en droit de demander une carte professionnelle, un numéro SIRET ou tout autre information vous permettant de contrôler l’identité du démarcheur. Un rapide coût de téléphone à l’entreprise ou à l’administration compétente peut permettre d’éviter une tentative de vol sous une fausse identité.

Méfiez-vous des demandes de paiements en liquide

Refusez les paiements immédiats à la commande, surtout si le prétendu démarcheur vous réclame le paiement en liquide. Demandez une facture et renseignez-vous sur les autres moyens de paiement mis à votre disposition. Dans le même registre, ne divulguez jamais vos coordonnées bancaires même si le courrier, le mail ou le coup de téléphone semble provenir de votre banque.

Identifiez les messages douteux

Les faux emails de banque, organismes officiels ou sociétés de service public type EDF sont monnaie courante. Avant de cliquer sur les liens, remplir les champs et livrer vos données confidentielles, prenez le temps d’étudier leur contenu : adresse d’expéditeur suspecte, fautes d’orthographe, erreurs de syntaxe, etc.

Que faire en cas d’escroquerie ?

En cas de doute, si vous avez été escroqué ou si vous soupçonnez l’un de vos proches d’être victime d’une arnaque, n’attendez pas et réagissez le plus rapidement possible. Dans le cadre de la vente à domicile, sachez que vous bénéficiez d’un délai de 14 jours pour vous rétracter par lettre recommandée avec accusé de réception.

En savoir plus sur la loi Consommation du 17 mars 2014 qui redonne du pouvoir aux consommateurs.

En cas de vol de coordonnées bancaires ou usurpation d’identité, prévenez sans attendre votre banque et bloquez votre carte de paiement.

Contactez ensuite le commissariat de police pour déposer plainte et signaler le type d’escroquerie ou le site à l’origine de l’arnaque.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 La solitude des personnes âgées : un phénomène préoccupant

 La domotique : des outils qui simplifient la vie des seniors

Partagez sur :