Comment répondre aux inquiétudes du maintien à domicile ?

MAD-inquietude-

Vous pensez qu’il est temps d’instaurer le maintien à domicile pour un de vos proches.
Celui-ci semble inquiet face aux changements qui arrivent et vous ne savez pas comment répondre à ses angoisses pour enfin l’apaiser ?
Bien que cette étape vous paraisse difficile, des solutions existent bel et bien. Mais quelles sont-elles ?

Déterminez les causes

Pour répondre aux inquiétudes de vos proches, vous devez forcément les identifier et les comprendre. Même si le maintien à domicile est plébiscité par la plupart des Français, ça ne représente pas moins une source d’angoisse.

En effet, en voyant disparaître son autonomie, votre proche semble perdre son statut social, quelquefois sa fierté. Ce sont donc des sentiments difficiles à accepter et à surmonter. En saisissant les causes de ses angoisses, vous serez plus à même de les apaiser.

Exprimez vos propres angoisses

Vous ressentez sûrement quelques inquiétudes concernant le maintien à domicile de votre aîné : les charges financières, matérielles, etc. En les exprimant, vous montrerez à vos proches qu’ils ne sont pas les seuls à être angoissés, que vous vivez cette situation ensemble et que vous éprouvez de la compassion.

Par ailleurs, en vous confiant en premier, votre proche se sentira certainement plus à l’aise pour exprimer ses émotions. Vous pourrez alors dénouer les problèmes, choisir les solutions et les mots adaptés pour le tranquilliser.

Laissez-lui du temps

Pour bien vivre le maintien à domicile, votre aîné doit donner son consentement. S’il a besoin de temps pour répondre à ses interrogations ou simplement pour se faire à cette idée, évitez de le brusquer ou de lui mettre la pression. Pensez simplement à discuter, à amener le sujet avec douceur et à lui laisser le temps d’y réfléchir.

Mettez en avant des exemples positifs

Si vous souhaitez lui faire accepter la situation, ne vous focalisez pas sur les aspects négatifs. Bien au contraire, veillez à lui présenter tous les avantages : se sentir en sécurité, diminuer le nombre de chutes, maintenir ses habitudes, vivre dans ses affaires, etc.

En lui rappelant des exemples positifs, votre proche appréciera l’aide que vous lui proposez et pourra ainsi se sentir compris, accompagné et rassuré.

Demandez de l’aide à un professionnel

Votre aîné a sûrement besoin de partager ses émotions pour pouvoir les rationaliser. Pour cela, il n’y a rien de mieux que de s’adresser à un professionnel. Vous pouvez donc contacter une aide à domicile, elle pourra alors répondre à l’ensemble des questions posées par votre proche, puisqu’elle est confrontée à ce genre de situations chaque jour.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Fonctionnaire retraités : obtenir  l’aide du maintien à domicile 

•  Aidant : se préserver pour aider longtemps

Partagez sur :